(Photo by Damien MEYER / AFP)

Près de Lyon : démantèlement d’un point de deal au chiffre d’affaires mensuel estimé à plus de 154 000 euros

Une enquête lancée par la police début 2021, sur un point de deal à Pierre-Bénite, a abouti à l'arrestation des trois cerveaux présumés du trafic ainsi qu’à la saisie d’une importante quantité de drogues.

5 902 grammes de résine de cannabis, 1 043 grammes d’herbe, 128 grammes de cocaïne, une arme de chasse, 2 000 euros en liquides, les policiers de la DDSP du Rhône ont fait une belle prise le lundi 22 mars à Pierre-Bénite.

L’affaire débute en janvier 2021, lorsque plusieurs signalements sur un service "drive de drogue" remontent jusqu’au commissariat d’Oullins. Au cours de plusieurs surveillances, les fonctionnaires sont parvenus à identifier un Pierre-Bénitains de 22 ans, soupçonné de gérer le trafic, plaçant guetteurs et rabatteurs, et ravitaillant le point de deal.

Après avoir pris le relais des policiers d’Oullins, les enquêteurs du Groupe de lutte contre les stupéfiants et l'économie souterraine Ouest se sont intéressés à un second individu, âgé de 28 ans et résidant à La Mulatière. Il est soupçonné d’être le partenaire commercial du premier. L'enquête a mené les agents à une troisième personne, vivant à proximité du point de deal, considérée comme la nourrice où le plus âgé des suspects entreposait la drogue qu’il allait chercher en banlieue lyonnaise.

Les policiers ont arrêté tout ce petit monde à l’occasion d’une transaction, le 22 mars. Outre la drogue elle-même, les policiers ont découvert des documents comptables chez l’homme suspecté d’être la nourrice. Les documents ont permis d’estimer l’activité du point de deal. Entre le 1er décembre 2020 et le 22 mars 2021 le drive situé sur un parking du quartier des Hautes Roches à Pierre-Bénite aurait écoulé 177 kilos de résine de cannabis, 51 kilos d’herbe et 880 grammes de cocaïne, pour un chiffre d’affaires estimé à plus de 154 000 euros par mois.

Les trois suspects ont été mis en examen et placés en détention provisoire dans l’attente de leur procès.

Lire aussi : Trafic de drogue : enquête sur les lieux de deal à Lyon et dans l'agglomération

3 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - mar 30 Mar 21 à 17 h 56

    le plus "drôle" en donnant ce chiffre d'affaires, c'est que ça peut donner des envies ! 😀

    sans monnaie il se passerait quoi ?

    Signaler un commentaire inapproprié
  2. Galapiat - mar 30 Mar 21 à 19 h 01

    Quelques doux rêveurs pensent pouvoir convertir ces délinquants de haut vol en brave compagnon pour 1200€ mensuel, le site de Cayenne doit être réhabilité d'urgence.

    Signaler un commentaire inapproprié
    1. Abolition_de_la_monnaie - mer 31 Mar 21 à 10 h 12

      "ha le bon vieux temps des colonies" comme chantait un réac. 😀
      et puis si pratique pour se débarrasser des opposants politiques...

      Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut