Pollution à Lyon : tout savoir sur la circulation différenciée et les vignettes Crit'Air

Depuis ce 26 février à 05h, la circulation différenciée a été mise en place à Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire pour lutter contre un épisode de pollution. 

En raison d'un épisode de pollution de l'air aux particules fines et dioxydes d'azote en cours dans le bassin lyonnais, le Nord-Isère et la zone des Coteaux, la préfecture du Rhône a décidé jeudi soir d'activer son niveau d'alerte numéro 2. En conséquence, depuis ce vendredi mati, circulation différenciée a été instaurée à l’intérieur des communes de Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire . Désormais, seuls les véhicules affichant un certificat qualité de l’air (vignette Crit’Air) de classe « zéro émission moteur », de classe 1 ou de classe 2 vont pouvoir circuler.

Si vous n'avez pas encore de vignette, vous pouvez commander votre vignette ici. Un récépissé vous sera immédiatement délivré et pourra être présenté en cas de contrôle. Le prix de la vignette Crit'Air est de 3,62 euros, frais d'envoi inclus (3,11 euros hors frais d'envoi). Attention par ailleurs aux autres-cites que celui du gouvernement, il s'agit probablement d'une escroquerie.

Concernant la circulation différenciée enfin, les voies suivantes ne sont pas concernées : 

  • Le boulevard périphérique Nord ;
  • voies métropolitaines M6 et M7 ;
  • tunnel sous Fourvière ;
  • l’itinéraire permettant l’accès au parc relais IUT Feyssine entre le boulevard Laurent Bonnevay et le boulevard périphérique ;
  • l’itinéraire permettant d’accéder et de quitter le parc-relais de Vaise par le quai Raoul Carré, le quai Sédaillan, le quai du Commerce, le quai de la gare d’eau, la rue de Saint- Cyr et la rue du 24 mars 1852 ;
  • l’itinéraire entre le boulevard périphérique Nord et le parc-relais de Vaise par la rue de  Bourgogne et la rue du 24 mars 1852 ;
  • l’itinéraire entre l’A7 et le parking de la gare de Lyon-Perrache empruntant les bretelles de l’échangeur autoroutier de Perrache et le Cours de Verdun Récamier ;
  • l’itinéraire permettant d’accéder et de quitter le parc relais Gorge de Loup par la rue du Bourbonnais, l’avenue Sidoine Apollinaire, la rue du Professeur Guérin, la rue Sergent Michel Berthet et la rue de la Pépinière Royale ;
  • l’itinéraire entre l’échangeur de l'A43 et le parc-relais Mermoz-Pinel par l'avenue Jean Mermoz.
4 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - ven 26 Fév 21 à 9 h 14

    Toujours autant de voitures sur les grandes avenues et boulevards de Lyon.
    Il y a des contrôles sévères de la police municipale dans toutes la ville ou "on fait ça par petite touche" pour ne pas énerver plus les "bonnes gens" qui payent leurs impôts ?

  2. vive_la_monnaie - ven 26 Fév 21 à 10 h 37

    Ah oui en fait tout lyon a le droit d'espérer respirer un air plus pur sauf vaise...

    Tout ca pour des parkings relais géants (+1500 places) construits en pleine zone résidentielle, et des routes d’entrées / sorties pas du tout adaptées pour absorber un tel flux (mais normal, on est en zone résidentielle).
    Résultat, des bouchons monstres dans tout le quartier tous les soirs à 17-19h

    Le comble pour des parkings relais censés permettre d'être plus « vert », l’idiocratie a son apogée!

  3. FEFI - ven 26 Fév 21 à 10 h 55

    Tout cela pour de la poussière du Désert...

  4. PAUL Gabriel - ven 26 Fév 21 à 10 h 56

    Les français sont atteint du Syndrome de Stockholm, plus ont les confines plus ils demandent à être confinés.
    Plus on leur impose des restrictions de libertés, plus ils en demandent, on atteint la folie furieuse.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut