@WilliamPham

Lyon : plan "ville comestible", candidature au programme Horizon Europe... ce qu'il faut attendre du conseil municipal du 18 novembre

Le maire de Lyon Grégory Doucet a annoncé les délibérations qui seront présentées lors du conseil municipal du 18 novembre. Au programme, plusieurs mesures environnementales qui s'inscrivent dans la transition écologique voulue par la majorité municipale.

Le maire Grégory Doucet, l'adjoint à la transition écologique Sylvain Godinot et le conseiller délégué à l'alimentation locale Gautier Chapuis ont présenté ce mercredi 17 novembre les délibérations qui seront discutées au conseil municipal de la ville de Lyon le 18 novembre. Sans surprise, les grands axes sur lesquels se concentre la majorité municipale concernent la transition écologique. "Ce conseil municipal sera l'occasion de faire un point sur ce qui a été fait pour la transition écologique depuis notre arrivée à la mairie et sur ce que nous voulons mettre en place pour les années à venir. Après l'échec de la COP26, nous voulons rappeler ici à Lyon l'importance de lutter contre le réchauffement climatique. Je l'ai dit plusieurs fois lors de déplacements récents à Bruxelles ou Leipzig en Allemagne, le changement viendra des villes", a dit en préambule Grégory Doucet. Il a ensuite détaillé trois axes de travail sur lesquels vont se concentrer ses équipes dans les prochains mois.

Une candidature à la mission européenne "100 villes neutres pour le climat"

La Ville de Lyon va se porter candidate à la mission "100 villes neutres pour le climat", mise en oeuvre par le programme Horizon Europe. L'ambition du maire est de doter à travers ce programme européen de marges de manoeuvre financières supplémentaires pour accélérer la transition écologique locale. "À travers cette candidature, je souhaite entraîner le milieu économique qui est déjà très engagé dans la transition écologique, mais aussi impacter massivement tous les citoyens", a expliqué Grégory Doucet.


"Je souhaite entraîner le milieu économique qui est déjà très engagé dans la transition écologique"

Grégory Doucet, maire de Lyon


Le cahier des charges de cette neutralité climatique voulue par le programme Horizon Europe est encore flou. Mais l’objectif premier de la mission est clair : il s'agit de soutenir et promouvoir 100 villes européennes modèles dans leurs efforts pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2030. La Commission européenne a lancé tout récemment, le 29 septembre 2021, cette mission "100 villes neutres". Horizon Europe investira 359,29 millions d'euros sur la période 2021-23 pour soutenir la mise en œuvre de la mission.

La ville de Lyon est encore loin de la neutralité carbone, comme l'a rappelé l'adjoint Sylvain Godinot. Les émissions uniquement sous le contrôle de la municipalité s'élèvent à 150 000 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) et la Ville de Lyon émet au total environ 6 millions de tonnes de CO2 toutes activités confondues.

Le plan "Ville comestible"

C'est l'un des grands objectifs des écologistes : rapprocher la ville de Lyon des agriculteurs locaux. La délibération "Ville comestible, qui sera dotée d'un montant de 1,2 million d'euros, a été présentée par Gautier Chapuis, le conseiller délégué à l'alimentation. "Pour une meilleure résilience du territoire, nous voulons bâtir de nouvelles passerelles entre les mondes agricoles et urbains", a-t-il affirmé. Plusieurs mesures concrètes ont été présentées : la création d'une maison de l'agriculture urbaine à Lyon, la plantation à grande échelle d'arbres fruitiers et de plantes comestibles dans les espaces verts de la ville. "On veut recréer un lien avec la nature et le cycle des saisons, mais aussi un lien entre les gens à travers cette nature", a ajouté Gautier Chapuis.

Accroître la place de la nature dans la ville

C'est un axe qui découle du précédent. Le maire Grégory Doucet a aussi annoncé qu'une délibération sur la place de la nature dans la Ville sera abordée au conseil municipal. Le rythme des plantations d'arbres s'est accéléré à Lyon depuis l'arrivée de la majorité écologiste. "Environ 700 arbres étaient plantés chaque année auparavant. Aujourd'hui, nous sommes sur un rythme de 1400 arbres plantés annuellement. La végétalisation des écoles et des crèches va également s'accélérer", selon le maire.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut