Pas de jackpot pour les salariés du Casino Le Lyon Vert

Au menu des revendications, le dégel des salaires alors que l'entreprise annonce 17 millions d'euros de bénéfices.

"Ca fait six mois que la direction gèle nos salaires " déclare Hervé Corbanni, délégué CGT à l'établissement de jeu. Aucune augmentation des salaires depuis novembre, aucun dialogue entre direction et syndicats, c'en est trop pour les salariés. Ils prévoient donc de tenir le piquet de grève ce vendredi devant les portes du deuxième établissement le plus rentable de France. " Sous prétexte de la crise économique, ils reportent mois après mois les augmentations, mais ça ne les empêche pas de verser toujours autant de dividendes " précise agacé, Hervé Corbanni, chiffres à l'appui.

Pour 2008, la SATHEL, qui gère le Casino Le Lyon Vert, annonçait 17 millions d'euros de bénéfices. 10 millions d'euros sont consacrés aux dividendes alors que les 290 salariés du site se partagent 7 millions d'euros de salaires. La direction a bien proposé de réévaluer les petits salaires mais quand elle en dénombre une vingtaine, Hervé Corbanni en compte lui 260. " 1.500 euros de salaire moyen pour travailler de nuit et le week-end, ce n'est pas un haut salaire pour moi " argumente-t-il.

Mardi 26 mai, les salariés réunis en assemblée générale, décidaient d'un mouvement de grève en fin de semaine. Une fois le préavis communiqué à la Police des courses et des jeux qui a la tutelle des casinos, le rendez-vous est donc donné vendredi 29 mai à 15 heures sous les fenêtres de la direction. Contacté par Lyon Capitale, la direction du Casino Le Lyon Vert n'a pas souhaité réagir.
Victor Guilbert

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut