Oullins : Violée entre 13 et 18 ans, ses agresseurs écopent de 7 et 9 ans de prison

Le procès avait lieu cette semaine au tribunal de grande instance de Lyon. Un procès d'Assises pour juger un crime, le viol répété de la même jeune femme durant cinq ans par deux hommes entre Villeurbanne et Oullins.

Les deux garçons domiciliés à Villeurbanne, deux copains, viennent d'écoper de 7 et 9 ans de prison. Ils sont incarcérés depuis leur arrestation, il y a près de deux ans. Deux ans que Yasmina*, leur victime, est venue témoigner au commissariat d'Oullins.

Le 17 mars 2007, la jeune majeure se présente aux policiers, elle leur explique qu'elle subit des viols répétés depuis cinq ans de la part de deux hommes.

Tout commence au début des années 2000. Yasmina a à peine treize ans, elle accompagne ce jour-là une amie chez un copain. Le garçon prénommé Ali*, de cinq ans de plus qu'elle, l'emmène alors dans sa chambre, lui fait baisser son pantalon et frotte son sexe contre sa culotte. Elle n'ose rien dire et c'est le début de son calvaire.

A 14 ans, Ali retrouve Yasmina, l'emmène chez un ami, Kevin*. Les deux garçons la frappent et l'obligent à rester pendant trois jours dans la chambre du second où ils lui imposent des parties à trois.

Durant un an, Ali continue à humilier la jeune femme, à l'intimider et à la harceler. Selon la justice, il "use de son ascendant sur elle pour la prêter à d'autres garçons, l'obligeant à avoir des rapports sexuels avec eux dans des voitures ou dans les parties communes des immeubles".

Le placement de Yasmina la préserve

La victime, qui connaît par ailleurs de graves problèmes familiaux, est placée, à seize ans, dans un foyer pour mineurs à Vienne (38). Ce placement la protège paradoxalement de ses agresseurs, tout en l'éloignant de sa famille et d'Oullins.

Deux ans plus tard, elle est devenue majeure, et rentre dans la banlieue sud de Lyon rejoindre sa famille. Elle croise à nouveau Ali, par hasard, un jour de shopping aux Cordeliers. Ni une, ni deux, celui-ci retrouve ses manières d'antan, la prend par le bras, la force à monter dans sa voiture et demande à son ami Kevin de les rejoindre à son appartement. Yasmina se retrouve enfermée à nouveau avec ses deux agresseurs. Sous la menace, elle appelle même son petit ami et ses parents pour leur mentir et justifier son absence. Elle passe la nuit à se faire violer par les deux hommes.

Mais le lendemain, après avoir réussi à s'enfuir de l'appartement où ils l'avaient enfermée, elle retrouve son petit ami. "Celui-ci, écrit la justice dans son ordonnance de mise en accusation, en constatant que Yasmina ne semblait pas dans son état normal mais refusait de lui dire pourquoi, l'a frappée au visage pour l'obliger à lui raconter ce qui lui était arrivé". Yasmina finit par se confier et le lendemain, après avoir raconté ses viols répétés à une amie et sur les conseils de celle-ci, elle va porter plainte au commissariat d'Oullins.

Deux jours plus tard, ses deux agresseurs sont arrêtés, placés derrière les barreaux. Et les policiers font le lien avec une plainte déposée deux mois plus tôt par une autre jeune fille, violée également par Ali, à quatorze ans, au parc de Miribel Jonage. Depuis, l'agresseur a reconnu les faits, tout comme son ami Kevin. Les deux hommes resteront en prison, respectivement jusqu'en 2014 et 2016.

(*) Les prénoms des personnes ont été modifiés par respect pour leur anonymat.

Article actualisé le 8 octobre à 16h23

à lire également
Trois individus ont été interpellés à Lyon, suspectés d'avoir commis plusieurs vols, dont certains avec violence. Ils ont été trouvés en possession de dix téléphones portables et leur méthode était bien rodée. 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut