Nouvelle tentative d'immolation par le feu au Grand Lyon

Après l'immolation par le feu de Manuel G. le 19 juillet dernier, un fonctionnaire de la direction de la propreté a tenté mardi matin 4 septembre de se suicider en s'aspergeant d'une bouteille d'essence. La situation est plus qu'inquiétante à la communauté urbaine.

Ça commence à ressembler à une sinistre loi des séries. Un agent du Grand Lyon a tenté de s'immoler par le feu, mardi 4 septembre. C'est la deuxième fois depuis le début de l'été. Le 19 juillet dernier, Manuel G., un fonctionnaire de la direction de la propreté de la communauté urbaine, s'était aspergé d'essence et y avait mis le feu. La scène a une nouvelle fois failli se produire aujourd'hui.

Vers 7h30, un homme d'une quarantaine d'années, agent de la collecte à Gerland, s'est aspergé d'essence devant son responsable syndical. Il est stoppé de justesse par ce dernier, avant de pouvoir allumer son briquet. Dans un communiqué, le Grand Lyon indique que cet éboueur "a agressé un autre agent avant de tenter d'attenter à ses jours", ce que nie fermement Lotfi Ben Khelifa, du syndicat CFTC, qui a assisté à la scène et a empêché in extremis l'immolation.

"Ce matin, cet agent a demandé à sa hiérarchie de faire ses rondes habituelles en centre-ville, ce qui lui a été refusé alors que des intérimaires avaient été appelés. Son agent de maîtrise l'a alors envoyé à Vénissieux. La scène a eu lieu devant tous les éboueurs. Il n'y a pas eu d'agression ou d'altercation mais simplement un échange verbal. Quand son responsable est arrivé, il avait une bouteille d'essence et s'est aspergé, je lui ai sauté dessus et il n'a pas eu le temps d'allumer son briquet", détaille Lotfi Ben Khelifa.

Crise

Après les grèves difficiles du mois de mars, deux scènes d'immolation par le feu ont eu lieu à deux mois d'intervalle. Si l'on ajoute à cela le suicide d'un jeune agent de la direction de la propreté il y a deux ans, on peut s'inquiéter légitimement du climat qui règne à la direction de la propreté du Grand Lyon, qui vit assurément une période de crise grave.

L'agent qui a tenté de se suicider mardi matin avait été accusé de vendre "illégalement" des calendriers fin 2011, avance un communiqué du syndicat CFTC, qui ajoute : "Réfutant la véracité de l'accusation, l'agent l'avait vécue comme une véritable injustice. Nous avons alors demandé des preuves (…) sans jamais avoir la moindre trace."

“Façon Orange” ?

Une plainte a été déposée par Me Sylvain Cormier pour harcèlement moral et non-assistance à personne en danger. Me Cormier, qui défend également Manuel G., s'inquiète de la situation à la communauté urbaine. "Si l'on reprend le déroulé chronologique des faits au sein de cette subdivision, il y a un suicide il y a deux ans, Manuel G. s'est immolé par le feu cet été, et l'on compte une nouvelle tentative d'un agent ce matin. C'est le constat d'une situation plus qu'alarmante au Grand Lyon. On s'achemine pas à pas vers un drame façon Orange",répond l'avocat.

Le Grand Lyon, que nous avons joint par téléphone, s'est contenté d'un communiqué de presse pour évoquer ce nouvel événement et s'est refusé à tout autre commentaire.

Pour Lotfi Ben Khelifa, qui fut l'un des leaders de la grève du mois de mars, le Grand Lyon reste attentiste face à de telles situations. "Le but est de démontrer que les fonctionnaires de la collectivité sont incontrôlables et que des problèmes de ce type ne surviennent pas avec le privé. Ainsi, ça légitime de privatiser plus !" s'inquiète le syndicaliste.

à lire également
La nouvelle exposition temporaire accueillie par le Musée Cinéma et Miniature de Lyon replonge le visiteur dans l’univers poétique du film Le fabuleux destin d’Amélie Poulain mais aussi dans le fantastique d’Alien la Résurrection.  
2 commentaires
  1. pépito69 - 5 septembre 2012

    ça fait quatre ans que je prévient la direction qu'il va y avoire des suicide et il mon rigolais au nez ? Maintenant c'est moi qui rigole

  2. pépito69 - 5 septembre 2012

    Ça fait deux ans que je prévient qu'il va avoire des tentative de suicide car la direction fait la pression au agent il rigole maintenant c'est moi qui rigole et quand je voi Lyon capitale effacer mes commentaire on se demande pour qui il travail

  3. willycat - 5 septembre 2012

    si c'est pas malheureux au prix où est l'essence aujourd'hui

  4. sergio3366 - 14 septembre 2012

    willycat espèce de gros C.. Les famille des deux victimes dont je fais partie lisent aussi tes commentaires d'attardé. Et ton humour à 2 balles ne les font pas rire. Tu ne vaux pas mieux que les personnes qui ont poussé ces deux agents à ces terrible geste. De toutes les façon je pense que les gens comme toi n'ont de respect pour personne. ça pourrait arriver à tes parents ou tes enfants (a non!!! je pense que tu aurais du mal à te trouver une compagne compte tenu de ton niveau intellectuel et de là à avoir des enfants...... ) Mais si toutefois tu en as (surement par accident un soir ou tu étais ivre probablement) je les plains.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut