Nicolas Sarkozy annonce l'ouverture d'un hôpital fermé pour pédophiles à Lyon.

Outre la castration chimique et la non-remise de peine, la création du premier "hôpital fermé pour pédophiles" à Lyon en 2009 a été proposée par Nicolas Sarkozy. Cette annonce a créée la surprise à Lyon : ni le maire, ni les acteurs du monde de la santé n'étaient au courant. L'hypothèse principale est que cet "hôpital fermé" soit en fait l'unité hospitalière spécialement aménagée qui doit ouvrir en 2009 et qui accueillera des détenus souffrant de pathologies psychiatriques au Vinatier.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut