Police sécurité du quotidien PSQ commissariat 8e 126 route de vienne faits divers
© TD

Lyon : mieux vaut signaler ses vacances à la police que sur Facebook

Si certains n'hésitent pas à annoncer qu'ils partent en vacances sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Snapchat, pour éviter les cambriolages, mieux vaut prévenir la police ou la gendarmerie. Explications.

Au printemps, nous consacrions un article sur les nouvelles techniques des cambrioleurs dans l'agglomération de Lyon. L'une des méthodes désormais employées reste le repérage sur les réseaux sociaux. Les voleurs scrutent ainsi les publications Facebook, Instagram, Twitter ou Snapchat, à la recherche de potentielles victimes qui donnent beaucoup trop d'informations : départ en vacances, habitudes comme une sortie tous les samedis soirs ou absences plus ou moins longues... Trop donner d’indices, tout en livrant les moments où l’on ne sera pas à la maison, est la meilleure façon de se faire cambrioler. Par ailleurs, un profil verrouillé ne garantit pas toujours que des personnes mal intentionnées n’y aient pas accès. Sur les réseaux sociaux,  la discrétion est un atout parfois non négligeable.

À contrario, il est possible de signaler son départ aux forces de l'ordre en s'inscrivant à l'opération "tranquillité vacances" via un formulaire à transmettre au commissariat ou à la gendarmerie de sa ville (service gratuit, voir ici). Pendant une absence prolongée, les forces de l'ordre peuvent venir patrouiller près de votre domicile et vérifier qu'il n'y a pas d'anomalie comme des tentatives d'effractions, voire un cambriolage. Le formulaire doit être transmis deux jours avant le départ effectif. Il ne s'agit néanmoins pas d'un service de gardiennage. Cela ne remplacera pas l’installation d'une bonne alarme, d'un système de vidéosurveillance à domicile et l'importance de ne pas prévenir la terre entière via Facebook qu'un nouvel ordinateur attendra sagement d'être volé dans une maison vide de ses habitants.

à lire également
La préfecture a décidé d'abaisser les vitesses maximales autorisées dans la métropole de Lyon mais n'a pas choisi d'instaurer la circulation différenciée pour cause de Fête des lumières et de mouvements sociaux. 
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut