(Photo by JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Lyon : le point sur l'épidémie de coronavirus ce mardi 1er septembre dans le Rhône

Le masque est désormais obligatoire, depuis ce mardi 1er septembre, dans toutes les rues de Lyon et de Villeurbanne. Le nombre de cas de coronavirus a sensiblement augmenté dans le département du Rhône ces derniers jours. Le point.

Le masque est désormais obligatoire, depuis ce mardi 1er septembre, dans toutes les rues de Lyon et de Villeurbanne. Obligatoire désormais car le département du Rhône est passé dans le rouge, le nombre de cas de coronavirus ayant explosé ces derniers jours.

  • le nombre de cas positifs a explosé dans le Rhône

D'après un dernier bilan de Santé Publique France, 1216 personnes ont été testées positives dans le Rhône en semaine 34, du 17 au 23 août (sur plus de 22 000 tests). C'est beaucoup. Beaucoup plus que les semaines précédentes. Le taux de positivité est de 5,5 %, là-aussi en forte augmentation.

A titre de comparaison, dans le département du Rhône, du 3 au 9 août, 241 personnes avaient été testées positives sur 15 117 tests. La semaine suivante, du 10 au 16 août, sur à peu près le même nombre de tests effectués (15430), 557 tests ont été positifs.

  • le taux d'incidence en nette augmentation aussi

Le nombre de cas positifs pour 100 000 habitants est de 41 en Auvergne-Rhône-Alpes, de 47 pour la France. Il était de moins de 10 il y a un mois. À Lyon, ce chiffre est de 93 pour 100 000 et de 137... pour 100 000 à Villeurbanne. Le taux d'incidence est en très nette augmentation à Lyon et Villeurbanne.

  • le nombre de cas positifs très important chez les jeunes

D'après un dernier bilan de Santé Publique France, plus d'un testé positif sur 3 dans la région a entre 20 et 30 ans (35,7 % des 1216 cas en semaine 34), et 17,5 % entre 30 et 40 ans. En tout, 70 % des testés positifs dans la région ont moins de 40 ans

  • légère hausse dans les hôpitaux

Dans les hôpitaux, il y a une légère hausse ces derniers jours. Mais légère. Les chiffres sont encore très en deçà de ceux du pic de l'épidémie dans la région, début avril. Ainsi, 297 patients sont hospitalisés dans la région des suites du covid-19. Dont 33 en réanimation. Il y avait 783 patients en réanimation dans la région au plus fort de la crise.

Dans le Rhône, 116 personnes sont hospitalisées (+9 depuis dimanche). Il y avait 1250 patients hospitalisés dans les hôpitaux du Rhône au plus fort de la crise. 16 patients sont actuellement en "réa" dans le département (+2 depuis dimanche). Il y avait 300 personnes en "réa" au plus fort de la crise.

  • le port du masque désormais obligatoire partout à Lyon et à Villeurbanne

Pascal Mailhos, le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du département du Rhône a annoncé lundi après-midi l'extension du port du masque obligatoire à toutes les rues de Lyon et Villeurbanne à partir de ce mardi 1er septembre. Cette obligation comporte une dérogation pour les cyclistes et les joggeurs.

4 commentaires
  1. retouraumoyenage - 1 septembre 2020

    Et oui à LYON on est écolo débile! car même un enfant de neuf ans comprend que par la respiration plus importante les cyclistes et les joggeurs sont hyper contaminants en projetant des millions de virus à chaque souffle. Évitez de passer trop près d'eux !
    Pour ne pas être contaminé fuyez les transports en commun prenez votre voiture, et interdisons les cyclistes et le sport sur la voie public.
    Mais pour cela il faudrait que nos écolos dirigeants aient deux neurones dans leur pois chiche de cervelle.

    1. Fibzzz - 1 septembre 2020

      Pour le coup c'est le préfet qui a décidé de la mesure, pas le maire.

    2. lpajeph - 1 septembre 2020

      bonsoir

      quels commentaires sympathiques !!! il faudrait surtout que les plus faibles se déplaçant à pied, en chaise roulante, en trottinette , velo etc.. aient plus de places que ces voitures qui occupent beaucoup trop d espace pour transporter une seule personne. et les voitures thermiques ne causent elles pas tant de problèmes respiratoires et d'allergies qui donc augmentent les risques liés aux affections au covid 19

      bonne chance à tous

  2. cocolion - 1 septembre 2020

    L'utilité des masques sur les trottoirs de toute la ville est très limitée. Ce n'est pas la mesure qu'il faudrait prendre contre une augmentation des hospitalisations, même si d'ailleurs elle est moins inquiétante qu'on a l'air de le penser. Une précaution un peu trop forte à mon goût, mais bon la crise à été mal gérée donc il faut en prendre.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut