Lyon : Greenpeace manifeste contre la déforestation en Amazonie

Des militants de l'ONG ont manifesté ce jeudi matin devant la préfecture du Rhône pour dénoncer l'inaction de la France face à la déforestation en Amazonie.

Ce jeudi matin, 10 militants de Greenpeace Lyon ont manifesté devant la préfecture de Lyon “pour dénoncer l’inaction et le silence du gouvernement face à la catastrophe climatique et environnementale que traverse l’Amazonie”. Selon les militants “le président de la République et le gouvernement n’ont pris aucune mesure significative pour s’assurer que les importations françaises, en particulier de soja, ne soient pas liées à la déforestation” en Amazonie. Plusieurs autres manifestations similaires ont eu lieu dans une vingtaine de villes en France. Greenpeace demande au gouvernement français de prendre de “toute urgence des mesures permettant de garantir que les importations françaises, à commencer par celles de soja, ne contribuent en aucune façon à la déforestation, à la dégradation des forêts ou à la conversion d’écosystèmes naturels.”

6 commentaires
  1. nicobt23 - jeu 27 Août 20 à 10 h 21

    Merci à Greenpeace et aux nombreuses autres ONG qui dénoncent les dérives de nos gouvernements, trop souvents à la solde de grands industriels et pas a l'écoute des populations qu'ils sont censés représenter

  2. Abolition_de_la_monnaie - jeu 27 Août 20 à 13 h 34

    Greenpeace ne s'occupe que des choses "médiatiques"... c'est dommage.
    On est en Rhône Alpes, ils devraient parler de la construction de l'église évangélique à Rilleux la pape, qui va se construire sur des terres qui n'ont pas à être bétonnées !

    1. Pierre - jeu 27 Août 20 à 21 h 47

      On deforeste l’Amazonie aussi pour y produire de la canne à sucre. Sucre de canne que l’on importe du Brésil alors que nous produisons du sucre en France. Ce n’est pas Macron qui l’achète dans les supermarchés.
      Cette année les betteraves sucrières sont ravagées par la jaunisse car les neonicotinoïdes ne sont plus autorisés. On importera le sucre de canne brésilien pour compenser. La betterave n’est pas une plante mellifère, les abeilles ne la butinent pas. Le miel de betteraves n’existe pas.

      1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 27 Août 20 à 22 h 55

        Pourquoi importer du sucre ?
        Pour le mettre dans de la nourriture industrielle pour rendre un peu plus accroc les consommateurs ? Combien de sucre dans un soda ? Combien de sucre dans des repas préparés ? La betterave n'est pas mellifère ? Et alors ? Les produits chimiques sont bien sages et ne se répandent pas partout ? Le sang qui coule dans nos veines comportent de nombreuses traces de produits chimiques toxiques. Cocktail nocif.

    2. Galapiat - ven 28 Août 20 à 10 h 52

      Il existe suffisamment de lieux de culte sous utilisés pour ne pas en rajouter en sacrifiant des zones qui feront défaut aux générations futures pour cultiver l'essentiel. Mais ?? pourquoi interdire aux uns quand on autorise à l'autre de construire un voir deux lieu de culte ?

  3. Galapiat - jeu 27 Août 20 à 19 h 40

    Captain Watson de Seasheperd a quitté Greenpeace qui ne s'intéressait plus au sort des cétacés, réservant leurs actions à des coups médiatiques ils étaient 10 ce matin, ceci doit rentrer dans un panier à salade !!!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut