Lyon : élus et personnalités disent leur soutien après les attentats

Les témoignages de solidarité avec les victimes et leurs familles se multiplient.

Deuil national. Les témoignages de soutien se multiplient sur l'ensemble du territoire après la série d'attentats sans précédent qui a secoué la capitale et sa banlieue vendredi soir. A Lyon de nombreux élus ont déjà dit toute leur peine et leur solidarité.

A commencer par le maire de la ville. Gérard Collomb a appelé ce matin à l'union "face à la barbarie".

 

"Nous pensons tous que nous aurions pu en être les victimes, que nos proches, nos familles, nos enfants auraient pu faire partie de celles et ceux que les terroristes ont assassinés", a ajouté l'édile par voie de communiqué.

"L’unité nationale doit prévaloir"

Jean-Jacques Queyranne qui, à l'instar des autres candidats, a décidé de suspendre sa campagne pour les régionales, a évoqué au micro de Lyon 1ère "la douleur et l’effroi qui nous assaillent tous ce matin". "Nous sommes tous frappés par cette barbarie. L’unité nationale doit prévaloir sur toute autre considération", a commenté le président du conseil régional.

Conseiller municipal UDI, Christophe Geourjon a également réagi via sa page Facebook. "Notre Pays est à nouveau attaqué. Face à ces actions barbares nous avons le devoir de l'unité nationale contre ces tueurs sanguinaires qui veulent détruire nos familles, nos valeurs et notre démocratie", a-t-il écrit, soulignant qu' "aujourd'hui est le temps du recueillement, du soutien aux victimes ainsi qu'à leurs familles".

Enfin le cardinal Barbarin célèbrera une messe "pour Paris, pour notre pays et pour la paix" à la cathédrale Saint-Jean à 12h30

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut