Bruno Bernard, Grégory Doucet et Laurent Wauquiez en septembre dernier lors du Sirha © MAXPPP
Article payant

Lyon : comment Wauquiez s’immisce dans les affaires des écolos

Les polémiques se multiplient entre la Région de Laurent Wauquiez et les collectivités lyonnaises sur la sécurité ou les mobilités.


La question trotte souvent dans la tête des écologistes : Laurent Wauquiez tente-t-il de faire preuve d’ingérence dans les affaires lyonnaises, d’installer une sorte de mairie parallèle ? Depuis juin 2020 et leur élection à la Ville et à la Métropole, les écologistes se sont habitués à vivre avec les attaques répétées du président de Région et de sa majorité sur leur politique en matière de sécurité. Mais le champ des anicroches s’élargit. En décembre, la Région a organisé ce qui pouvait être perçu comme sa “contre Fête des lumières”.

Durant près d’un mois, avec une pause le 8 décembre, le conseil régional a investi la colline de Fourvière et sa basilique. Un site qui avait justement été délaissé par la programmation de la Ville de Lyon. Le spectacle imaginé par la Région jouait aussi avec des symboles religieux quand la municipalité écologiste insiste sur la dimension laïque de la Fête des lumières. Certains écologistes en sont venus à se demander si Laurent Wauquiez n’avait pas été tenté de proposer son propre sens de la Fête aux Lyonnais. Depuis, le président du conseil régional a émis l’hypothèse de pérenniser sa manifestation à Lyon, posant les bases d’une concurrence annuelle avec la Fête des lumières organisée par la Ville.

“Contrairement à ce que certains disent, nous ne faisons pas de clientélisme. La Région agit sur l’ensemble de son territoire. La Région des Lumières est une manifestation que nous avons déployée dans tous les départements et nous n’avions encore rien fait à Lyon. Nous ne cherchons pas à organiser un événement parallèle, mais nous ne voulons simplement pas exclure Lyon du champ d’action du conseil régional”, oppose Renaud Pfeffer, vice-président en charge de la sécurité.

Jeu de dupes


Il vous reste 77 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut