Limitation de vitesse à 80km/h : un tronçon expérimental en Rhône-Alpes

Bernard Cazeneuve a annoncé ce lundi qu'un tronçon de la RN7 dans la Drôme serait soumis à une réduction de 10km/h de sa vitesse maximale autorisée, passant ainsi à 80km/h.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé ce lundi matin que 81 kilomètres de routes seraient concernés dès cet été par une nouvelle limitation de vitesse.

Il s'agit de ramener la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h sur des routes nationales. Parmi les axes concernés, un se situe en Rhône-Alpes, sur la RN7, dans la Drôme. Les deux autres tronçons se situent sur la nationale 151 dans l'Yonne et en Haute-Saône, sur la nationale 57.

Point commun entre ces trois sections, il s'agit d'axes à double sens, sans terre-plein central. Selon les chiffres fournis par la sécurité routière, c'est sur ces axes que se concentreraient les deux tiers des morts sur la route.

Insuffisant ?

Mais pour les partisans de l'abaissement de la vitesse hors agglomération, cette annonce de Bernard Cazeneuve est encore insuffisante. "Le ministre a tellement peur d’être impopulaire qu’il va prouver sur une micro-distance une thèse qui a déjà été validée dans tous les pays du monde, à savoir que la baisse de 1 % de la vitesse moyenne entraîne une baisse de 4 % du nombre des accidents mortels", s'étrangle la présidente de la Ligue contre la violence routière, Chantal Perrichon. Selon les estimations des partisans de la réduction de vitesse, la généralisation de la mesure à l'ensemble du territoire permettrait de sauver 400 vies par an.

De son côté, le Gouvernement avait assuré il y a plusieurs mois, vouloir passer sous la barre des 2000 morts par an d'ici 2020.

3 commentaires
  1. capitaine papy - mar 12 Mai 15 à 8 h 16

    Encore une formule pour tirer du fric! Ce n'est pas en baissant de 10 km/h qu'on va réduire la mortalité sur les routes! Quoi qu'ont fasse, Les limitations sont à peine respectées. Le vrai pb des morts sur la route se situe au niveau du comportement de chacun de nous. Entre les incivilités, le non respect du code de la route, l'alcool, la drogue et le téléphone au volant y'a vraiment bcp à faire. Malheureusement, ont préfère s'en prendre à un petit excès de 5 km/h qui va rapporter 90 euros à l'état et 2 pts sur le permis!!

  2. Zen - mer 13 Mai 15 à 10 h 59

    Madame Perrichon est une sorte d'ayatollah qui dispose d'un pouvoir démesuré. On n'est pas loin du zéro km/h meilleur moyen pour qu'il n'y ait plus d'accident. Baisser la vitesse c'est surtout renforcer les recettes de l’État avec les radars. Utiliser le coût énorme des radars et du traitement des infractions à plus de brigades de gendarmerie sur les routes serait un bien meilleur moyen pour circonvenir les chauffards de tout poil à commencer par les véhicules d'entreprises qui ne respectent aucune limitation ou règle de sécurité et sont potentiellement dangereux. Croire que baisser encore la vitesse améliore la sécurité est un leurre. Le radar est seulement efficace à son emplacement. Ni après, ni avant. Que nos bureaucrates sortent de leur bureaux et aillent voir in situ la réalité.

  3. FEFI - jeu 14 Mai 15 à 9 h 28

    One nous parle que des morts, mais les blessés, invalides ou handicapés à vie combien? Et par ailleurs combien de PV pour conduite dangereuses?

  4. Tommy - jeu 25 Juin 15 à 10 h 53

    Et oui, on se demande du réel intérêt de ces mesures, si ce n'est récupérer de l'argent. La mise en place des radars permet de faire rentrer des sous dans les caisses de l'Etat mais fait également perdre pas mal de points sur le permis de nombreux automobilistes. D'ailleurs, j'ai déjà eu un soucis d'excès de vitesse l'an dernier, heureusement j'ai fait appel au cabinet SOS Mon Permis qui m'a permis de conserver mon permis de conduire !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut