Laurent Wauquiez au 20H de France 2 le 16/04/18
Laurent Wauquiez au 20H de France 2 le 16/04/18

Laurent Wauquiez redemande l'expulsion des étrangers fichés S

Le président du parti Les Républicains n'a pas tardé à réagir à l'attaque au couteau qui a fait un mort, samedi soir, à Paris. Une attaque terroriste, selon le procureur de la République, perpétrée par un individu d'origine russe, fiché S depuis 2016, pour sa proximité avec les milieux islamistes radicaux.

Comme de nombreuses personnalités politiques, de son camp notamment, le président du parti Les Républicains a rapidement réagi, via le réseau social Twitter, à l'attaque perpétrée dans le 2e arrondissement de Paris, ce samedi soir. A l'instar de Marine Le Pen il a demandé "des actes" au gouvernement d'Emmanuel Macron. "Dans la guerre contre le terrorisme, les mots ne suffisent pas", commentait-il hier soir.

Le président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes en a remis une couche ce dimanche, en début d'après-midi, au nom de son parti, par voie de communiqué, publié sur ses réseaux sociaux. "Les Républicains souhaitent exprimer leur tristesse mais surtout leur profonde colère", attaque le leader de la droite. Dénonçant une "inaction" et un "aveuglement", "qui n'ont que trop duré", il demande à Emmanuel Macron et son gouvernement de prendre "l'ensemble des mesures qui s'imposent et que nous demandons depuis des mois". 

L'assaillant était français

Parmi ces mesures, Laurent Wauquiez reprend une proposition régulièrement martelée, l'expulsion systématique des "fichés S qui ne sont pas Français". Une position partagée par Marine Le Pen. "À quoi peut bien servir cette fiche S si on ne s’en sert pas pour mettre ces bombes à retardement hors d’état de nuire sur le sol français ?", a tweeté la chef de file du Front national, ce dimanche matin. Pourtant, l'auteur de l'attaque de samedi était français. Né en Tchétchénie, il a grandi à Strasbourg, avant d'être naturalisé en 2010, a indiqué Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement au micro de RTL, ce dimanche matin.

Le patron du parti Les Républicains demande aussi d' "interner de manière préventive les individus fichés les plus dangereux"Laurent Wauquiez exhorte enfin le gouvernement à "créer un délit d'incitation à la haine de la France et expulser les étrangers qui s'en rendent coupables", ainsi qu'à "refuser le retour des djihadistes partis en Syrie ou en Irak". Des propositions qu'a également ressorti Nicolas Dupont-Aignan ce dimanche. 

Lire aussi : Dupont-Aignan veut échanger avec Le Pen et Wauquiez sur l'immigration

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut