La synagogue de Lyon en danger

Les infiltrations d'eau repérées sur les voûtes et dans les nefs latérales s'aggravent. En période de fortes pluies, des coulées commencent à décéler les pierres, rendant les travaux de plus en plus urgents. 400 000 euros sont nécessaires pour engager une première tranche de " mise en sécurité " du bâtiment. Le 14 janvier, la Ville de Lyon a voté une subvention de 90 197 euros, un quart du budget. Le Consitoire israélite de Lyon a également sollicité les autres collectivités territoriales : le région, le département. Selon le président du Consistoire Marcel Dreyfus, la communauté n'a les moyens d'assurer que l'entretien courant. Elle lance donc un appel aux donateurs et organise une vente aux enchères, à Charbonnières, jeudi, pour lever des fonds.
Inaugurée en 1986, la Grande Synagogue de Lyon est contemporaine de la Basilique de Fourvière (1870). Les deux bâtiments ont souffert de techniques de construction " modernes " mal maîtrisées dont ils paient les frais aujourd'hui. Dans la Grande Synagogue, les tuiles romaines ont été mal entretenues, laissant l'eau s'infiltrer le long des voûtes. Aujourd'hui, c'est l'ensemble de la toiture qui est à reconstruire. Dans un style néobyzantin très en vogue à l'époque, la Grande Synagogue reproduit en plus simple la configuration du Temple de Salomon. Elle se compose d'un Grand Temple réservé au grandes cérémonies (on vient de fêter " Pessah ", la pâque juive), d'un petit oratoire où se déroulent les offices quotidiens, et d'une école consistoriale où l'on enseigne la Torah. La communauté juive de Lyon, présente depuis les romains, est un des plus anciennes de France.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut