Vue de Lyon – Au premier plan, l’amphithéâtre des Trois-Gaules, sur les pentes de la Croix-Rousse © Tim Douet
Vue de Lyon – Au premier plan, l’amphithéâtre des Trois-Gaules, sur les pentes de la Croix-Rousse © Tim Douet
Article payant

La Croix-Rousse, un village à part à côté de Lyon

Il y a Lyon et ses arrondissements, et puis il y a la Croix-Rousse. Telle une enclave résistant à la jungle urbaine, ce village a toujours eu un statut à part. Histoire de la colline qui travaillait.

L’histoire de la Croix-Rousse commence sur les pentes de la colline dès l’Antiquité. Une phrase pour le moins anachronique, puisqu’elle ne s’appelle pas encore comme cela, mais fait partie de Condate (le “confluent”, en gaulois). Capitale des Trois Gaules, Lugdunum accueille le sanctuaire fédéral où chaque année les soixante nations gauloises tiennent le “conseil des Gaules” et rendent un culte à l’Empereur. La position supposée de ce sanctuaire serait sur le bas des pentes de l’actuelle Croix-Rousse, non loin de l’amphithéâtre des Trois-Gaules, lui-même construit en 19 de notre ère. C’est dans cette zone que l’on retrouvera en 1528 la table claudienne, reproduisant sur une plaque de bronze le discours de l’empereur Claude datant de 48, qui permet aux Gaulois de siéger au Sénat (Claude était lui-même né à Lugdunum en -10).

Il vous reste 86 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Il y a 20 ans dans Lyon Capitale - Les huit universités de Rhône-Alpes ont apporté leur soutien à l'université Lyon 2 en refusant les contrats d'objectifs de la Région.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut