Pascal Le Merrer
© Romane Guigue

Journées de l'Économie à Lyon : 10 ans déjà

Comme chaque année, la ville de Lyon accueille pendant trois jours les Journées de l'Économie. Du 7 au 9 novembre, des débats, des conférences, et cette année même des visites pour essayer de mieux comprendre, grâce à des intervenants du monde entier, ce qu'est et comment fonctionne l'économie dans son sens le plus vaste.

"L'économie est vivante"

Pour cette nouvelle édition des journées de l'économie, l'organisation a voulu faire les choses en grand. "Comprendre le passé pour construire le présent", un titre dont s'est félicité d'avoir choisi Pascal Le Merrer, directeur général des Journées de l'Économie. "C'est toujours difficile de trouver un titre quand on traite de sujets très variés", s’amuse-t-il. Sous cette ambitieuse thématique, un maître mot : "se rendre sur le terrain pour voir que l'économie est vivante", déclare l'initiateur des Jéco. Pour se faire, le directeur annonce qu'il n'y aura pas que des conférences : "Il y aura des visites, avec le thème "Eco-quartiers, éco-cités", à la Duchère, mais aussi une exposition photos, sur la Place des Terreaux." Des nouveautés pour satisfaire un public de plus en plus nombreux. L'année dernière, 40 000 personnes ont participé aux Journées de l'Économie.

Développement durable et cinéma

Invité en tant que président du conseil métropolitain, mais aussi en tant qu'ancien chargé du développement économique à la métropole de Lyon, David Kimelfeld interviendra le 7 novembre à la Bourse du Travail lors de la conférence : "Les perspectives à long terme pour l'énergie et le climat." Il souligne : "Aujourd'hui c'est une question que posent les entreprises désireuses de s'implanter dans la région. […] Il y a une vraie conscience écologique, et la métropole a beaucoup de capacités dans ce domaine. Il faut montrer de ce dont on discute, c'est ma manière modeste d'apporter une pierre à l'édifice."

Également invitée à cette conférence, Stéphanie Paix, présidente du directoire de la Caisse d'Épargne Auvergne-Rhône-Alpes. "Nous ne sommes pas que des bailleurs de fonds, et tout fonctionne dans une démarche de co-construction. Nos sensibilités sont prises en compte, il y a un vrai partenariat." Stéphanie Paix est aussi depuis peu la présidente d’Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma. À ce titre, elle interviendra sur le cas du cinéma dans les nouveaux territoires de la culture, le 8 novembre à 9h, dans la Salle Molière.

Trois jours d'économie à Lyon, à quoi ça sert ?

Cette année se tiendront 65 conférences, animées par près de 250 intervenants. La preuve de la montée en puissance du festival même s’il n'en a pas toujours été ainsi. "On pensait que ces journées étaient un pari fou, qu'on aurait du mal à trouver des économistes mondiaux pour venir à ce qu'on n'appelait pas encore la Métropole de Lyon", avoue David Kimelfeld. "Historiquement, la naissance du projet intervient à un moment où on a besoin de pédagogie de l'économie", estime de son côté Stéphanie Paix. Même constat pour Nathalie Corneau, professeure d'économie en classe préparatoire au Lycée La Martinière-La Duchère : "Les gens sont intéressés par les questions économiques, mais beaucoup avouent ne pas les comprendre." Elle poursuit en notant la qualité des interventions : "Tout le monde peut s'y rendre, pas seulement des enseignants ou des étudiants en économie. […] On rencontre chaque année des conférenciers capables d'expliquer les choses de manières simples, sans être simplistes."

Plusieurs conférences sont déjà presque complètes, pensez à vous inscrire sur le site des Journées de l'Économie. Retrouvez aussi l'intégralité du programme.

à lire également
Sans réponse de la Métropole quant à la mise à l'abri de jeunes qui dormaient en haut de la montée de la Grande-Côte, la mairie du 1er arrondissement a mis à disposition une salle pour héberger les mineurs étrangers non accompagnés. Dédiée le reste de l'année aux associations, une salle municipale a été mise à […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut