Grève des éboueurs à Lyon : une journée déterminante

Journée déterminante pour la grève des éboueurs à Lyon. L'ultimatum de la métropole de Lyon lancé à Pizzorno s'achève aujourd'hui et une décision de justice doit tomber à 11 heures.

Une issue à la grève des éboueurs va-t-elle être trouvée ce jeudi ? Depuis le 2 avril, les salariés de la société Pizzorno sont en grève. Ce matin, ils ont choisi de ne pas bloquer le dépôt de Vénissieux et ont laissé les camions sortir. Mercredi, lors d'une assemblée générale, ils ont également posé à plat leurs revendications, mettant en avant celles sur les conditions de travail et ne demandant plus 300 euros d'augmentation, mais "la mise en place d'une prime métropole", ainsi que l'abandon des poursuites.

Journée majeure depuis le début du conflit

En effet, dix salariés grévistes de l'entreprise Pizzorno ont été convoqués mercredi au tribunal de grande instance de Lyon. Leur entreprise les accuse de "diffamation", "entrave à la liberté de travail" et "jets de projectile". La décision sera rendue ce jeudi à 11 heures.

En parallèle, la métropole a fixé un ultimatum à Pizzorno, lui demandant de trouver une issue au conflit avant ce jeudi, sous peine de devoir payer des pénalités financières allant jusqu'à 20 euros par poubelle non ramassée. Pizzorno s'est engagée à assurer la collecte à 100 % dès aujourd'hui et rattraper le retard des tournées non réalisées d'ici samedi. Depuis deux semaines, les ordures s'entassent dans les rues des 3e, 6e, et 8e arrondissement de Lyon, ainsi qu'à Villeurbanne, Bron et Vaulx-en-Velin. La métropole de Lyon a également demandé à ce qu'un médiateur soit nommé pour permettre la sortie du conflit. Dans ce contexte où plusieurs points convergent, de nouvelles négociations devraient avoir lieu dès aujourd'hui. La balle est désormais dans le camp de Pizzorno.

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut