Capture d’écran 2013-09-20 à 15.12.27

Décines : Sturla se met à dos les habitants du Prainet

Le maire socialiste de Décines s'apprête à prendre un arrêté municipal controversé fin octobre. Il veut imposer la mise en conformité d'un lotissement avec le PLU du Grand-Lyon. Ce qui provoque une levée de bouclier des propriétaires habitants.

Ils poursuivront le maire jusqu'au conseil d'Etat s'il le faut. Les propriétaires du Prainet, un lotissement de la ville, s'insurgent contre la dernière initiative de Jérôme Sturla, maire PS. Après un jugement défavorable à la municipalité rendu en janvier dernier. Décision qui obligeait deux habitants du lotissement à détruire leurs extensions sous prétexte de désaccord avec le cahier des charges historique de celui-ci, l'édile socialiste a lancé une enquête publique début juin. Le maire souhaitait ainsi trancher et obtenir la légitimité politique pour pouvoir trancher. Il espérait pouvoir mettre en conformité le cahier des charges du lotissement avec le Plan local d'urbanisme (PLU) en supprimant le premier par arrêté municipal comme il en a le pouvoir.

Une autre vision du développement urbain

Mais durant l'été, 82 propriétaires du lotissement sur 122 ont signé une pétition contre le projet du maire, remise au commissaire enquêteur. Ils regrettent de devoir subir une nouvelle densité urbaine qui ne leur a pas été imposée jusqu'ici, et défendent leur qualité de vie. Mais leur avis n'a pas été suivi par l'enquêteur public. Ce dernier a tout de même conclu à la nécessité d'appliquer les règles d'urbanisme du PLU à toute la commune sans exception.

Le combat continu néanmoins puisque les Castors du Prainet (comme ils se font appeler), conseillés par maitre Etienne Tête, opposant politique très tenace au président du grand-Lyon, et par ailleurs avocat promet d'aller jusqu'au bout s'il le faut pour les défendre, y compris jusqu'au conseil d'Etat. Le maire lui estime avoir désormais toute légitimité pour prendre un arrêté municipal abrogeant unilatéralement le cahier des charges du lotissement. "Une délibération en ce sens sera présentée lors du prochain conseil municipal le 27 octobre, autorisant le maire à prendre un tel arrêté", prévient Jérôme Sturla. Le nouvel épisode et peut être l'épilogue d'un feuilleton qui dure déjà depuis plusieurs années.

1 commentaire
  1. Collombitude - ven 20 Sep 13 à 17 h 54

    Sturla, plus borné que Crédoz, il va être viré aux prochaines municipales, surtout avec des potes comme JL.Martinez, le zéro du politicard. Le résultat des enquêtes publiques, l'avis des citoyens ne les intéressent que si les conclusions vont dans leur sens, dans le cas contraire ils font ce qu’ils avaient décidé de faire en méprisant les citoyens. Eux seuls savent ce qui est bien pour le peuple, comme les dictateurs. Décinois , réveillez-vous, ce ne sont pas des socialistes, ils se servent du parti pour être élu, une fois élu ce sont de petits dictateurs. Il faut les virer !

  2. carton rouge - ven 20 Sep 13 à 21 h 06

    Les Décinois n'ont pas de chance ! Un maire démissionne et désigne son successeur. Mais tous deux ne se soucient pas du bien être des administrés. Avant le Prainet, il y eut les 50 hectares de terres agricoles confisquées pour le stade privé inutile ruineux. Ils veulent augmenter la population pour encaisser des impôts qui payeront les dégâts du stade Aulas-Collomb.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut