© AFP
Article payant

Covid-19 à Lyon : les vaccins arrivent, les doutes aussi

Alors que les premiers vaccins pourraient être mis sur le marché dès le début de l’année 2021, le manque de confiance des Français dans la vaccination pourrait retarder le moment où l’immunité collective stoppera la circulation du virus.

Au cours d’un mois de novembre qui aura vu l’épidémie de coronavirus repartir en Europe et continuer de flamber aux États-Unis, les bonnes nouvelles sont venues du front du vaccin. Une poignée de laboratoires a entamé la dernière phase de test et espère une mise sur le marché au premier trimestre de l’année 2021.En Chine, les premières vaccinations ont même commencé, mais le vaccin injecté a créé une polémique au Brésil où il est testé. Son administration a été temporairement suspendue après des effets secondaires inattendus. Ce sont les laboratoires américains qui semblent le plus en avance. Pfizer a d’abord annoncé un vaccin efficace à 90 % avant de le rehausser à 94,5 % pour coiffer au poteau celui du groupe Moderna qui affichait 94 % d’efficacité. Les Russes et leur Spoutnik V revendiquent, eux, 92 %.

Il vous reste 71 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut