Kamel Kabtane © Tim Douet 043
© Tim Douet

Couple de policiers tués : Kamel Kabtane "condamne un crime horrible"

Suite à l'assassinat des deux policiers ce lundi soir dans leur domicile par un terroriste se revendiquant de Daesh, Kamel Kabtane, le recteur de la grande mosquée de Lyon a "condamné de la façon la plus énergique ce crime horrible dont ont été victime deux de nos compatriotes".

Dans un long communiqué, le recteur écrit : "un homme au nom d'une religion dont les fondements nous sont étrangers, a commis l'irréparable en assassinant une famille de fonctionnaires. Son acte a été revendiqué par ceux qui dans l'anonymat prétendent s'exprimer au nom de l'islam et des musulmans et commettent en son nom des crimes qu'aucune religion ne saurait tolérer. À ces entrepreneurs de la violence, à tous ces propagateurs de la haine, nous signifions notre condamnation et notre rejet pour tous les actes qui portent préjudice à l'ensemble de la communauté musulmane de France".

Kamel Kabtane appelle aussi la communauté musulmane de France "à accompagner toutes les initiatives qui seront prises pour dénoncer les commanditaires de ces actes dont l'objectif est de créer la discorde entre les Français pour mieux les diviser." Il appelle aussi les Français "à ne pas faire d'amalgame et à ne pas stigmatiser les musulmans de France qui sont aussi les victimes de cette situation."

Pour rappel, ce lundi soir un commandant de police, adjoint au chef de la sûreté urbaine des Mureaux, et sa compagne adjointe administrative au commissariat de Mantes-la-Jolie, ont été assassinés à leur domicile de Magnanville dans les Yvelines par un homme ayant prêté allégeance à Daesh.

Lire aussi : "Une minute de silence en hommage aux policiers tués à Magnanville"
à lire également
Le prédicateur Nader Abou Anas est attendu ce dimanche à Vénissieux, limite Lyon 8e, pour une conférence publique. Si ses positions radicales sur les femmes sont difficilement acceptables, "l'ordre public n'est pas (pour autant) troublé".
Faire défiler vers le haut