Service de soin intensif du Professeur Jean-Christophe Richard (unité Covid-19), à l’hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon (©MAXPPP/PHOTOPQR/LE PROGRES/Joël PHILIPPON)

Coronavirus : une mortalité en diminution dans la région, mais supérieure au pic de la 1ère vague

Le nombre d'hospitalisations et d'admissions en réanimation dues au COVID-19 a cessé de diminuer dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Dans son point épidémiologique en date du 21 janvier, Santé publique France fait un focus sur la mortalité liée au virus.

L'agence de veille sanitaire a analysé l'évolution de la mortalité liée au COVID-19 depuis le début de l'épidémie. Sur la deuxième semaine de janvier, Santé publique France note un léger infléchissement de la courbe dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le nombre hebdomadaire de décès dus au COVID-19 était reparti à la hausse dès la fin du mois de décembre, soit peu de temps après le déconfinement. Depuis, le nombre hebdomadaire de décès tourne autour de 300. Cette deuxième semaine de janvier, les chiffres montrent cependant une diminution de 9 % des décès dans la région.

Une bonne nouvelle à prendre avec des pincettes. Car si les 300 décès hebdomadaires que l'on recense actuellement restent bien inférieurs aux 650 décès hebdomadaires enregistrés dans la région lors du pic de la deuxième vague, mi-novembre, ils restent supérieurs au nombre hebdomadaire maximal de décès enregistrés au pic de la première vague, qui avait frôlé les 300, sans jamais les dépasser... Il faudra encore attendre quelques semaines pour savoir si cette tendance à la diminution du nombre hebdomadaire de décès se confirme.

Faire défiler vers le haut