Supporters de la Juventus de Turin avec des masques au Stade de Lyon (Photo by FRANCK FIFE / AFP)

Coronavirus : soir de match à Lyon, soir de masques (souvent inefficaces)

À l'occasion du match opposant l'Olympique lyonnais à la Juventus de Turin (1 - 0), plusieurs spectateurs se sont rendus au stade avec des masques par peur du coronavirus. Mais l'immense majorité des masques portées était inefficace et inutile.

"Chaque fois que je levais la tête, je voyais quelqu'un avec un masque", confie un agent de sécurité présent lors du match de football opposant l'Olympique lyonnais à la Juventus de Turin (1 - 0). La rencontre s'est déroulée dans un contexte particulier, alors que plusieurs villes Italiennes abritent des foyers de coronavirus. Des élus français avaient demandé à ce que Lyon n’accueille pas les 3 000 supporters de la Juventus au nom du principe de précaution. Le gouvernement avait alors choisi de maintenir la rencontre en l'état. Pour se rassurer, certains supporters de l'Olympique lyonnais comme de la Juventus se sont présentés au stade avec des masques. Ils ont surtout fait office d'objet anti-angoisse et ne protégeaient pas grand-chose, sauf dans quelques cas très précis.

Inefficaces, mal portés, pas adaptés... 

Selon une source policière présente le soir de la rencontre, la très grande majorité des masques portées étaient de type "chirurgicaux", ce sont les classiques en papier qui ne protège pas en cas de contamination venue de l'extérieur. Leur port est uniquement conseillé à ceux qui reviennent d'une zone où des patients sont atteints par le coronavirus COVID-19 comme la Chine, Singapour, de Corée du Sud et deux régions italiennes, la Lombardie et la Vénétie.

D'autres, bien plus rares, portaient des modèles de type FFP2, plus complexes. Ces derniers sont réservés avant tout au personnel médical, ils ont surtout une durée d'utilisation maximale autour de trois heures et doivent bien coller au visage. Dans le cas d'un homme qui porterait une barbe ou ne serait pas rasé de plusieurs jours, le FFP2 voit son efficacité grandement diminuer car son étanchéité est moindre.

Enfin, masque ou non, il est toujours impératif de se laver régulièrement les mains avec une solution hydroalcoolique ou du savon, au moins une fois par heure. Nous nous touchons le visage machinalement 3 000 fois par jour, et il s'agit là de l'un des premiers vecteurs des virus. Porter un masque pour se gratter le visage avec des mains qui n'ont pas été lavées n'a strictement aucune utilité.

Faire défiler vers le haut