Hôpital Édouard Herriot Pavillon H © Tim Douet

Coronavirus : quatre nouveaux morts à Lyon, que sait-on des victimes ?

Dans son point sur le coronavirus COVID-19 dans le Rhône, l'Agence régionale de santé vient d'annoncer quatre nouveaux décès dans l'agglomération de Lyon. On compte désormais cinq morts dans le département.

Selon l'Agence régionale de santé, le bilan du coronavirus dans le Rhône ce jeudi 12 mars est de 87 patients positifs et cinq morts, contre 72 patients et un mort 24 heures plus tôt. Lundi 9 mars, l'Agence régionale de santé avait annoncé le décès d'une femme de 76 ans, originaire du Rhône. Elle était prise en charge dans l'unité de soins longue durée de l'hôpital Antoine Charial. Dans cet établissement, un point de contamination avait été identifié, lié "à l’exposition d’un professionnel de santé qui aurait contracté la maladie en dehors de l’hôpital, lors de contacts avec des personnes revenues d’un séjour à Mulhouse".

Quatre nouvelles victimes

Quatre nouvelles victimes ont été recensées durant les dernières 24 heures. "Les deux personnes décédées, âgées de 87 et 90 ans, résidaient dans l’EHPAD les Aurélias de Pollionnay. Ces derniers jours, 2 personnels soignants et 4 résidents ont développé des symptômes respiratoires. Les résultats des prélèvements se sont avérés positifs pour tous, dont les deux résidents décédés, explique l'ARS, sur les deux autres résidents positifs, une personne âgée a été hospitalisée et la deuxième
reste dans l’EHPAD, où elle est suivie. D’après les premières investigations, il semblerait que la source d’infection soit liée à une personne ayant été en lien indirect avec Mulhouse".

Comme la première victime du Rhône, les deux autres décès concernent des patients de l’unité de soins longue durée de l’hôpital Antoine Charial, "ils avaient été confirmés positifs au COVID-19, en ce début de semaine", précise l'Agence régionale de santé.

Les personnes âgées étant les plus vulnérables au coronavirus, les visites sont suspendues dans les Ehpad et Unités de soins de longue durée. Selon l'ARS, "près de 8 patients sur 10 atteints du COVID-19 ne souffriront que de symptômes bénins, équivalents à une grippe. Toutefois, les personnes fragiles et notamment les personnes âgées ou celles souffrant de maladies cardio-respiratoires pourront développer une forme plus grave, pouvant nécessiter des prises en charge hospitalières soutenues, comme une prise en charge en service de réanimation".

1 commentaire
  1. Emaileur - 12 mars 2020

    Peut être les comparer aux accidents dramatiques de la route, et ceux du à la pollution par ex.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut