Trottinettes électriques à Lyon © Antoine Merlet
© Antoine Merlet

Combien d'opérateurs louent encore des trottinettes à Lyon ?

Le marché de la location de trottinettes électrique est-il en train de se réguler en partie seul ? Alors qu'à Paris la moitié des opérateurs ont abandonné le marché, qu'en est-il à Lyon ?

Six des douze services de location de trottinettes électriques qui opéraient à Paris sont désormais inactifs dans la capitale. Faisant face à une casse importante, des coûts de fonctionnement trop élevés ou une forte concurrence, certaines entreprises ont choisi de réduire la voilure, voire de suspendre leur activité.

À Lyon, huit services se sont implantés depuis que la tendance est apparue : Lime, VOI, Tier, Wind, Flash (devenu Circ), UFO, Bird et enfin Dott, dernier arrivé mi-avril. Le cas d'UFO est particulier, l'entreprise ayant fait un bref passage à Lyon avant de disparaître très rapidement. Actuellement, six services sont encore actifs à Lyon, plus aucune trottinette Wind n'est trouvable en ville depuis plusieurs jours. UFO comme Wind restent injoignables à l'heure actuelle. Par ailleurs, selon nos informations, de potentiels nouveaux arrivants qui avaient rencontré des représentants de la ville de Lyon n'ont pour l'instant pas donné suite à une éventuelle implantation.

Un marché qui devrait encore évoluer

Le marché devrait continuer d'évoluer ces prochaines semaines. Les acteurs ont dû signer une charte de bonne conduite, non contraignante, et devront payer à partir de septembre 30 euros par engin pour occupation de l’espace public. En échange, la ville de Lyon, qui a pris un arrêté interdisant de rouler sur les trottoirs de la ville et sur les berges de Saône, sous peine d’une amende de 38 euros, ainsi que le stationnement gênant, mettra prochainement en place des parkings dédiés. "Les opérateurs majeurs vont donner un tempo sur le respect des règles. Ceux qui ne peuvent pas suivre devront quitter Lyon.”, précisait Jean-Yves Sécheresse, adjoint lyonnais à la sécurité et à la tranquillité. À ce petit jeu, Lime et VOI sont actuellement les meilleurs. Le premier avait mis en place des zones piétonnes où les trottinettes sont bridées à 8 km/h, VOI vient de faire de même. Ce dernier veut récompenser les utilisateurs qui garent leur trottinette dans des zones qui ne gênent pas les autres usagers des voiries. Progressivement la ville pourrait se doter d'un cahier des charges des bonnes pratiques et pousser les opérateurs à s'y plier. L'arrivée de la loi mobilités à la fin de l'année permettra aux villes de mieux encadrer les entreprises tout en mettant fin à la zone grise. Il pourrait donc encore avoir des disparitions de services.

à lire également
Les trottinettes sont entrées dans le Code de la route et n'ont plus le droit de rouler à plus de 25 km/h, sous peine de devoir payer une amende de 1 500 euros en cas de contrôle. Pourtant, malgré cette épée de Damoclès, l'addition pourrait se faire bien plus lourde pour les contrevenants. 
2 commentaires
  1. vieux caladois - 3 juillet 2019

    la majorité silencieuse, que l'on ne consulte jamais, souhaite qu'il y en ait...zéro

    1. gintonic - 4 juillet 2019

      continuez à rester silencieux alors, perso j'adore ces trottinettes.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut