Collomb se réjouit de l'ouverture au centre "Les vieilles citadelles sont en train de s'effondrer"

Prenant la mesure de la grave crise morale qui minait le pays, de la défiance du peuple envers ses représentants, elle aura, en femme libre, à chaque étape de sa campagne, su bousculer avec constance et courage conventions et tabous pour aller à la rencontre des Français.
Elle aura imposé les débats participatifs, phase d'écoute citoyenne, qui ne sont pas pour rien dans cet élan civique que nous constatons aujourd'hui.
Elle aura fait émerger le thème de la "politique par la preuve" en s'appuyant sur les expériences innovantes des collectivités locales. Loin des slogans éculés, des constructions politiques purement intellectuelles ou idéologiques, elle aura ainsi élaboré son pacte présidentiel en s'appuyant sur le réel, l'expertise des citoyens et l'expérience du terrain.
Enfin, dès le lendemain du 1er tour, tout en rassemblant son camp, elle aura su enclencher une dynamique d'ouverture et de dialogue en tendant la main à tous ceux qui ont compris que le monde d'aujourd'hui exigeait une nouvelle construction politique.
A Lyon, j'expérimente cette conception ouverte de l'action publique qui cherche à rassembler plus qu'à diviser, à négocier plus qu'à imposer, à fédérer les énergies au lieu de crisper les positions.
Je dirige la Communauté Urbaine autour d'une majorité de projets qui associe l'ensemble de la Gauche, les Ecologistes et une partie du Centre. Cette approche pragmatique, n'est synonyme ni de faiblesse, ni d'impuissance. Nous prenons des décisions fortes dans tous les domaines et notre agglomération avance.
Je suis heureux de voir que Ségolène Royal a su impulser une dynamique de même nature et que le "laboratoire Lyonnais" éclaire, par la preuve, la pertinence de sa démarche.
Certes, la tenue du débat télévisé entre Ségolène Royal et François Bayrou a longtemps été incertaine, tant les pressions ont été fortes pour tenter d'empêcher l'éclosion d'une approche innovante, renouvelée et moderne du débat public.
Pourtant, malgré leurs immenses moyens d'influence et leurs efforts dérisoires pour retarder l'inéluctable, les forces conservatrices ont d'ores et déjà perdu la partie. Plus rien ne sera jamais comme avant.
Il appartient maintenant au peuple français de donner le 6 mai, en élisant Ségolène Royal, le coup d'accélérateur décisif pour faire rentrer notre pays dans la modernité politique.
Ségolène Royal promeut une France apaisée et ouverte, capable d'associer sécurités collectives et promotion de l'initiative, prenant en compte l'urgence écologique, apte à faire du progrès social le moteur d'une nouvelle dynamique économique en mobilisant autour de l'Education, de la Recherche et de l'Université les forces de la jeunesse et de la création.
Le vote Ségolène Royal, c'est la garantie d'un Etat impartial délivré des clans et des castes, qui rend compte et qui rend des comptes.
Le vote Ségolène Royal, c'est le vote de la France unie, de la France qui fédère et libère ses énergies plurielles.
C'est le vote de la modernité et de l'espoir. C'est le vote du 21ème siècle.

Gérard Collomb est sénateu-maire PS de Lyon

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut