Claire Saddy 02 © Tim Dou copie
@ Tim Douet

Claire Saddy : et si la libération de la femme était pour demain ?

Claire Saddy, présidente de l'association "Supplément dame" milite efficacement depuis juillet 2010 à Lyon pour développer la place des femmes dans la vie économique de la cité. Son association, véritable think-tank, fédère déjà près d'une soixantaine de militantes et fait la promotion de solutions qui doivent permettre aux femmes d'accéder, notamment, à des postes à responsabilité. Une combattante des temps modernes, convaincue et particulièrement convaincante, interviewée par Lucie Blanchard. Un entretien à écouter et/ou à télécharger sans modération.

Claire Saddy voit son association comme "un groupe de pression" qui doit faire avancer la cause des femmes dans tous les réseaux d'influence de la ville : hommes politiques, entrepreneurs, etc. Elle plébiscite "les listes chabada" des politiques, l'action du maire de Lyon "pas si mal" et la loi du 27 janvier sur la présence des femmes au CA des entreprises cotées en bourse. "L'égalité femme-homme ne se fera jamais si elle n'est pas prévue par la loi" déplore-t-elle. Mais Claire Saddy compte surtout sur les femmes elles-mêmes, leurs talents, leur ingéniosité, en un mot : leur différence par rapport aux hommes pour faire avancer les choses. Rien que leurs propositions "en terme de marché et de management" sont potentiellement si séduisantes qu'elles devraient suffire à faire évoluer la situation des femmes. Reste à les pousser pour qu'elles apprennent à se vendre, à demander des promotions, à concevoir des produits, des façon de manager propres aux femmes. A terme, Claire Saddy milite pour une "véritable réforme en profondeur de la politique RH des entreprises".

Cliquez ici et retrouvez le blog de l'association "Supplément dame"

à lire également
Vue de Lyon nuit 009
Avec le passage à l'heure d'hiver, et la nuit qui tombe plus tôt, le nombre d'incidents augmente pour les piétons. La préfecture du Rhône va organiser une distribution de gilets jaunes à Lyon, ainsi qu'une action de sensibilisation auprès des piétons et cyclistes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut