police
@Tim Douet

Attentat déjoué : le suspect originaire de Lyon âgé de 16 ans

Un projet d'attentat contre une base militaire a été déjoué, a-t-on appris hier soir. Quatre suspects ont été identifiés. Le plus jeune, originaire de Lyon et âgé de 16 ans, a été relâché ce matin.

Très peu d'informations nouvelles filtrent sur le projet d'attentat déjoué. On sait à présent que le groupe visait le fort Béar dans les Pyrénées-Orientales et projetaient de se réunir prochainement pour discuter de leur action terroriste.

Le quatre jeunes étaient âgés de 16, 17, 19 et 23 ans. Les trois derniers, appréhendés dans les Yvelines, à Marseille et dans le Nord, ont mis hors de cause le benjamin du groupe, qui a été relâché par la police ce jeudi matin. Les autres sont toujours entendus à cette heure dans les locaux de la DGSI. Ils se revendiquent djihadistes et affirment leur allégeance à Daech.

Attaquer fort Béar

Les services secrets ont mis la main sur les jeunes terroristes en puissance en surveillant les contacts entre l'individu de 17 ans et des djihadistes en Syrie. Le groupe voulait d'abord se rendre au proche-Orient mais aurait opté pour l'attaque du fort Béar, se sachant surveillés. C'est dans cette base militaire du sud-ouest que Djebril A., le suspect de 23 ans, aurait servi en tant que matelot à terre, avant d'être réformé, peut être pour problèmes psychologiques. Cet échec l'aurait poussé à se radicaliser.

L'enquête révèle pour l'heure que les suspects voulaient attaquer le fort et filmer la décapitation d'un officier. Ils envisageaient une date en début d'année 2016, environ un an après les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Casher.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut