Le Cardinal Barbarin lors de la conférence de presse durant laquelle il a annoncé qu’il allait proposer sa démission au pape François © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Affaire Preynat : Barbarin savait “depuis 2002” selon un nouveau témoin

Un prêtre qui a quitté les ordres en 2009 assure avoir averti le cardinal Barbarin des faits de pédophilie commis par Bernard Preynat dès la fin de l'année 2002. Des accusations, contredisant la défense de l'homme d'Église, contestées par son avocat. 

Dans un témoignage publié ce mercredi par Le Parisien, un prêtre du diocèse de Lyon assure avoir prévenu le cardinal Barbarin de faits de pédophilie commis par Bernard Preynat dès la fin 2002. “Je lui ai dit que j'avais vu des choses sur des enfants quand j'étais gamin. J'ai évoqué également le cas d'une famille que je connais qui m'a parlé du comportement déviant du père Preynat avec l'un de ses fils”, explique-t-il à nos confères. Selon ce nouveau témoin, l’archevêque de Lyon lui aurait répondu : “Oui, je sais, je suis au courant de la situation, j'ai des fiches sur Preynat”. 

À un jour du procès en appel du cardinal Barbarin, ce témoignage contredit la défense de l'homme d'Église. En première instance, où il avait été condamné à six mois de prison avec sursis pour “non-dénonciation d’agression sexuelle sur mineurs”, il avait assuré avoir entendu des rumeurs en “2007 ou 2008” sur le père Preynat. Rumeurs qui se vérifient le 31 mars 2010, quand il reçoit le prêtre pédophile et que ce dernier avoue tout.

Du côté de la défense du cardinal, Jean-Felix Luciani assure que son client “n’a pas souvenir d’avoir eu une discussion” sur le père Preynat avec le père François en 2002, écrit le Parisien. “Et le cardinal n’a jamais eu de fiches sur Bernard Preynat, là, on est dans le roman !” dénonce-t-il. Il conteste aussi la date de l'entretien qui aurait eu lieu “vers 2003”, mais portait sur “l’avenir d’infirmier” du prêtre. “S'il avait des choses à dire, il aurait dû les porter à la connaissance des autorités publiques. Il y avait une enquête préliminaire”, conclut-il. 

Le père François a quitté son sacerdoce en 2009 en raison de son homosexualité. C'est le cardinal qui lui avait retiré la possibilité de célébrer les sacrements. Le prêtre n’a pour le moment pas fait le choix des témoigner à la barre lors du procès. 

à lire également
1 commentaire
  1. vieux caladois - 27 novembre 2019

    la meute...

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut