Les abattoirs de Corbas © Tim Douet
Les abattoirs de Corbas © Tim Douet

Abattoir incendié dans l'Ain, Wauquiez accuse les "idéologues extrémistes"

Dimanche, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes et des Républicains, Laurent Wauquiez, s'est rendu dans l'Ain, devant un abattoir incendié.

L'enquête autour d'un abattoir volontairement incendié dans l'Ain débute juste. Dimanche, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez s'est rendu sur les lieux, promettant le déblocage d'une aide d'urgence de "200 000 euros", ainsi qu'un accompagnement pour les 80 salariés des lieux désormais au chômage technique. Laurent Wauquiez a accusé les "idéologues extrémistes" qui "tapent sur nos agriculteurs", et condamné un geste "indigne et lâche", défendant "un des abattoirs les plus respectueux de la région". La moitié des 4 000 m² de l'abattoir ont été détruits, empêchant l'ensemble de la structure d'être utilisée. Cet incendie criminel arrive dans un contexte de tension régulière entre les abattoirs et bouchers et certains militants vegans et antispécistes.

2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - lun 1 Oct 18 à 10 h 39

    Pas question de légitimer cette violence et cette destruction,
    mais :
    1 - l'idéologie est "l'étude scientifique des idées". Donc, cette nouvelle mode de "haïr les idéologies" est à vomir, parce que c'est ne pas aimer réfléchir, et c'est derrière, la volonté de faire des soldats qui obéissent et ferment leur esprit.
    2 - la consommation de viande est une idéologie, qui fait des centaines de millions de morts chaque année. Que celui qui aime le poulet aille lui-même tordre le cou au poulet vivant, il prendra conscience de cet acte. S'il l'assume, tant mieux. Mais payer quelqu'un pour faire le sale boulot, encore un "bienfait" de l'utilisation de monnaie (monnaie = outil de déresponsabilisation).

  2. Marsup - lun 1 Oct 18 à 12 h 26

    Sauf erreur de ma part il n'y a eu aucune revendication d'aucun groupe militant, donc il porte des accusations totalement gratuites. On attend un peu plus d'un politique que juste balancer des spéculations populistes juste pour faire parler de lui, faudrait élever le niveau un peu...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut