A45 : les opposants proposent de financer la reconstruction après Irma

Plutôt que de financer une autoroute à hauteur de 1,2 milliard d’euros, les opposants à l’A45 proposent d’utiliser cet argent pour la reconstruction dans les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy après le passage de l’ouragan Irma.

Les opposants à la construction de l'autoroute A45 pour relier Lyon à Saint-Etienne ont saisi l'occasion. La Caisse centrale de réassurance (CCR) vient d'évaluer le coût des dommages assurés après le passage de l'ouragan Irma à 1,2 milliard d'euros, soit le coût annoncé pour l'A45. La coordination des opposants à l'A45 propose donc "d'abandonner l'A45 pour financer la reconstruction" sur les îles françaises. Samedi dernier, Gérard Collomb a pris un arrêté de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Selon le cabinet de gestion et de prévention des risques Saretec, 90 % du bâti à Saint-Martin et 70 % à Barthélemy ont été dégradés par le passage de l'ouragan Irma.

à lire également
Interview - Lors d'une réunion de la commission générale du Sytral sur la rupture du contrat Rhônexpress, le maire de Lyon, Gérard Collomb a une nouvelle fois plaidé pour une médiation. Le président de la métropole David Kimelfeld, qui souhaite la fin de la concession, a aujourd'hui le sentiment que certains "cherchent à gagner du temps".
Faire défiler vers le haut