Préfecture du Rhône

Sain-Bel : Arnaud N’Gabo obtient un répit de six mois

Contre toute attente et après une forte mobilisation, Arnaud N’Gabo, lycéen originaire du Rwanda menacé d’expulsion obtient un répit de la part du préfet.

Un peu plus tôt dans la matinée, Lyon Capitale vous annonçait qu’Arnaud N’Gabo, lycéen arrivé du Rwanda en 2011 et vivant actuellement dans une famille d’accueil ayant pour projet de l’adopter allait être renvoyé dans son pays d’origine d’ici l’obtention de son bac dans deux mois.

Cette expulsion a provoqué une très forte mobilisation dans son lycée Germaine-Thillon de Sain-Bel, une pétition mise en ligne ainsi qu’une lettre ouverte envoyée à la préfecture. Cette dernière, contactée par nos services avaient d’ailleurs précisé qu’Arnaud N’Gabo pourrait “finir son année scolaire, mais devrait quitter le territoire ensuite”. Hier soir, aux alentours de 18h30, elle annonçait sur Twitter examiner en priorité le dossier du jeune homme, sans plus de nouvelles.

Vers midi aujourd’hui, le préfet a finalement retiré son “obligation de quitter le territoire français mise en oeuvre le 27 avril 2015”. Dans son communiqué de presse, la préfecture annonce aussi que le jeune homme a obtenu “un titre de séjour provisoire de six mois au terme desquels son statut sera réexaminé au regard de la situation qui sera la sienne".

à lire également
Squat (photo d'illustration)
Depuis plus d'un an, une habitante de l'agglomération de Lyon vivait un vrai cauchemar. Une famille de squatteurs avait pris possession de sa maison. La justice a estimé que la trêve hivernale ne pouvait être opposée et la préfecture d'Auvergne-Rhône-Alpes a fait procéder à l'évacuation des lieux, elle s'en explique. 
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut