Brugnera
©Lyon Capitale TV

Rythmes scolaires : des animateurs manquent encore à l’appel

Alors que le nouvel accueil périscolaire débutera ce vendredi après-midi à Lyon, plusieurs centaines d’animateurs font encore défaut. L’adjointe à l’éducation, Anne Brugnera, mise beaucoup sur un recrutement étudiant dans les jours à venir. (MàJ 15h30)

Le compte n’y est pas en matière d’animateurs pour encadrer les activités périscolaires. Il en manquerait encore près de 500 (un chiffe que réfute la Ville de Lyon : lire ici), selon l’adjointe à l’éducation, Anne Brugnera. "En fin de semaine dernière, nous avions 960 animateurs recrutés. Nous avons reçu plus de 1 500 candidatures, mais nous restons exigeants en ce qui concerne ces recrutements", précise l’élue, qui ajoute que 99 directeurs d’accueil et de loisirs ont été embauchés, qui chapeauteront chacun un groupe scolaire, auquel est parfois rattachée une autre école. 5 autres directeurs "volants" seront amenés à remplacer les directeurs absents, pour assurer la continuité de l’accueil des enfants.

La Ville mise sur le recrutement étudiant

En ce qui concerne les animateurs, Anne Brugnera explique un certain nombre de désistements : "Tout le monde met en place les rythmes scolaires pour cette rentrée, alors il y a une certaine concurrence entre les municipalités. Certains encadrants ont donc privilégié des villes plus proches de chez eux." Mais, selon l’adjointe, la Ville souffre aussi de ne pas avoir pu toucher le monde étudiant dans sa phase de recrutement. “Les étudiants n’étaient pas forcément présents sur les deux forums de recrutement précédents. Ils arrivent en ce moment à Lyon. Nous comptons leur proposer ces emplois d’encadrants, c’est pour cela que nous organiserons un nouveau forum dans les dix jours qui viennent", expose Anne Brugnera, tout en précisant que des formations pourront être dispensées tout au long de l'année, pour ceux qui ne posséderaient pas un diplôme d'encadrement de type BAFA.

Malgré ces "quelques vacataires qui manquent encore à l’appel", l’adjointe soutient que les 20 000 enfants préinscrits seront accueillis normalement pour les activités périscolaires dès ce vendredi.

à lire également
Une école primaire
 Rares sont les enfants qui aiment, et savent, apprendre par cœur. Pour beaucoup, c’est une tâche fastidieuse, qui revient à apprendre bêtement et ne sert à rien. Pourtant, apprendre par cœur a un réel intérêt. Comment redonner ses lettres de noblesse à cet exercice pour le remettre au cœur des apprentissages ? Quelles méthodes proposer à son enfant pour l’aider ?
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut