Rythmes scolaires : “Collomb n’a pas hésité à mentir”

Le candidat malheureux aux municipales “accuse [Gérard Collomb] de ne pas respecter les Lyonnais (...), de refuser la concertation et le dialogue (...), d’inconséquence et d’imprévoyance” dans la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires. Selon Michel Havard, le maire "a choisi une solution passe-partout, sans imagination, simple inversion des mercredis matin et vendredis après-midi". Une solution qui pourrait pénaliser "des dizaines d'associations qui vont perdre leurs plages d'activité le mercredi matin et donc être obligées de renoncer à l'organisation d'activités".

Michel Havard pointe enfin la question de la participation financière des familles : "Le candidat Gérard Collomb avait estimé le coût pour les familles à 20 euros par an. Aujourd'hui, le masque tombe puisque le forfait sera de 20 euros par mois." "Gérard Collomb n'a pas hésité à mentir durant la campagne électorale et à faire des promesses en trompe-l'œil", attaque l'opposant UMP.

Sur les nouveaux rythmes scolaires à Lyon, lire aussi :
la réaction de Denis Broliquier, le maire du 2e arrondissement
notre entretien avec Anne Brugnera, l’adjointe à l’éducation de la Ville de Lyon
le plan annoncé ce mercredi matin par Gérard Collomb
à lire également
Interview - Tête de liste des Verts pour la métropole de Lyon, Bruno Bernard va faire face à ce qu’il qualifie de "coalition anti-climat" menée par Gérard Collomb et François-Noël Buffet. Ouvrant une porte à une possible alliance avec David Kimelfeld, le candidat est clair "personne ne naît écologiste, on le devient".
Faire défiler vers le haut