Le Lyonnais de l’année est une Lyonnaise

Plusieurs milliers d’internautes se sont mobilisés sur le site Lyoncapitale.fr pour élire leur Lyonnais de l’année. Après plusieurs semaines de vote, Sonia Bompastor, joueuse de l’Olympique lyonnais féminin, remporte le titre. Elle devance l’humoriste Florence Foresti et le mathématicien Cédric Villani qui complètent un podium plutôt éclectique.

1ère place : Sonia Bompastor. (4,13/5)

La capitaine de l’Olympique lyonnais féminin a mené la course en tête quasiment depuis le premier jour de l’ouverture des votes. Après la Ligue des champions, le championnat de France et le Challenge de France, "Soso", vient de rafler le titre de personnalité lyonnaise de l’année.

2e place : Florence Foresti (3,84/5)

Neuvième du classement des personnalités préférées des Français établi par le JDD, Florence Foresti trust la deuxième place dans votre classement du Lyonnais de l’année. L’humoriste vedette aura accompli le tour de force de remplir en 2012 la Halle Tony Garnier et l’immense salle de Paris Bercy avec son spectacle Foresty Party. Le DVD de son show bat actuellement des records de ventes.

3e place : Cédric Villani (3,67/5)

Mathématicien de renom, ensignant à Lyon 1, Cédric Villani s’est fait connaitre du grand public en 2010 en remportant la médaille Fields, équivalent du Prix Nobel de mathématiques. En 2012, en plus des chiffres, il excelle dans les lettres en publiant Théorème du vivant, un succès en librairie. Atypique, Cédric Villani séduit également les foules par son look de dandy, avec sa lavallière et sa grande araignée en perles accrochée à son col.

4e place : Florent Manaudou (3,67/5)

Ex-aequo avec Cédric Villani le nageur a été pénalisé par un vote de moins que le mathématicien (351 contre 352). En 2012, le petit frère de Laure Manaudou a su se faire un prénom de la plus belle des manières en remportant la médaille d’or olympique sur 50m nage libre. Sa sœur pendue à son coup sur le bord du bassin londonien restera certainement l’une des plus belles images sportives de l’année.

5e place : Paul Bocuse (3,47/5)

En 2012, tout a souri à Paul Bocuse. Le plus célèbre chef au monde, âgé de 87 ans, n’en finit pas d’agrandir son empire. Il vient d’ouvrir une nouvelle brasserie L’auberge de Fond rose, à Caluire et appuie la candidature de Lyon pour accueillir la Cité de la gastronomie. Paul Bocuse conserve son titre de Pape de la gastronomie.

6e place : Najat Vallaud-Belkacem (3,24/5)

En 2012, Najat Vallaud –Belkacem a réellement pris une dimension nationale après sa nomination au poste de ministre des Droits des Femmes et porte-parole du gouvernement le 16 mai dernier. Conseillère municipale à Lyon depuis 2008, elle a fait ses armes aux côtés de Ségolène Royal en assumant le poste de porte-parole de sa campagne en 2007.

7e place : Emmanuelle Pireyre (2,84/5)

Installée à Lyon depuis une quinzaine d’années, Emmanuelle Pireyre a remporté en 2012 le prix Médicis pour son quatrième roman, Féérie générale. Elle est également l’auteure de plusieurs fictions radiophoniques pour France Culture et d’une pièce de théâtre sur la question écologique, Laissez-nous juste le temps de vous détruire.

8e place : Dominique Hervieu (2,68/5)

Année particulièrement importante pour Dominique Hervieu, nouvelle directrice de la maison de la Danse qui organisait cette année sa toute première biennale. Une réussite pour une édition "populaire et expérimentale".

9e place : Benjamin Biolay (2,37/5)

Nommé pour les prochaines Victoires de la musique, le chanteur caladois rencontre le succès avec son album Vengeance, dans les bacs depuis le 5 novembre. Mais la fin de l’année pour ce fervent supporter de l’OL a également été marquée par quelques sorties, notamment lorsqu’il a affirmé que le maillot de Saint-Etienne le "dégoutait".

10e place : François Saint-Pierre (2,24/5)

Peu connu du grand public, maître François Saint-Pierre est pourtant une star du barreau. Avocat lyonnais du journal Le Monde dans l’affaire des Fadettes, il se bat également depuis plusieurs années pour la libération de Maurice Agnelet dont la révision du procès a été refusée par la cour de cassation en septembre 2012.

à lire également
Histoire - Lyon n’a pas attendu la décision d’un jury ou de l’ouverture d’une "Cité" pour être déclaré capitale de la gastronomie. De l’Empire romain à nos jours, la ville a toujours su se démarquer par sa tradition culinaire et sa capacité à mélanger les influences culturelles au creux des assiettes. Retour sur deux mille ans d’histoire savoureuse, à déguster sans modération.
6 commentaires
  1. carton rouge - 2 janvier 2013

    Bravo à Cédric. On avait peur qu'il soit après Najat. Bocuse peut rendre son tablier.

  2. Collombitude - 2 janvier 2013

    Une footeuse fait plus rayonner qu'un mathématicien. Pas étonnant que l'on soit dans la merde. j'aime beaucoup F.Foresti, de là à être avant Cédric? Quelle époque, c'est le règne de l'insignifiance, bientôt un footeux président de la république, la décadence!

  3. Sophie_Lyon - 3 janvier 2013

    J'avais voté Cédric Villani, qui est très sympathique, rencontré place des terreaux, il n'a pas hésité à échanger quelques mots en toute simplicité. Je déplore également que le foot prenne tant de place, j'imagine que les clubs ont fait du lobbying pour le vote car personne autour de moi ne connait la gagnante.

  4. JoSchelin - 3 janvier 2013

    Ce n'est pas parce que des joueurs ont fait n'importe quoi qu'il faut haïr le football comme vous le faites... Sonia est une footballeuse respectueuse et respectable. Vous ne la connaissez pas - alors que vous êtes de Lyon - et vous la jugez parce qu'elle joue au football... Fier d'avoir voté pour elle !

  5. Collombitude - 3 janvier 2013

    Etre une bonne joueuse de foot, certainement, être respectable, c'est probable,de là à être première dans ce classement, est pour le moins étonnant. L'apport de Cédric à notre pays,en obtenant la médaille Field a un autre intérêt que celui de taper dans un ballon, on compare probablement des torchons et des serviettes, mais bravo quand même à cette footeuse!

  6. JoSchelin - 4 janvier 2013

    Sa première place au classement est peut-être étonnante, mais c'est ce qui fait le charme de sa victoire. Les français qui s'intéressent au football féminin ont beaucoup de sympathie pour elle et c'est tout à fait compréhensible quand on connaît la joueuse. Concernant Cédric, je pense qu'il doit surtout sa troisième place à son livre.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut