Jean-Paul Bret : “Villeurbanne a une tradition d’accueil des réfugiés”

Jean-Paul Bret, maire PS de Villeurbanne, est l’invité de L’Autre Direct ce jeudi. Il revient sur sa décision d’accueillir des réfugiés dans sa commune. Il évoque aussi les grands projets de Villeurbanne et les difficultés que rencontre Jean-Jack Queyranne, candidat PS aux régionales, avec les socialistes du Rhône.

Le maire PS de Villeurbanne a annoncé que sa commune hébergerait des migrants dans les prochaines semaines. Une démarche qu'il inscrit dans "une tradition d'accueil à Villeurbanne". Et il se défend d'avoir attendu trop longtemps avant de réagir : "L'accueil, c'est notre quotidien, mais on n’en parlait pas de la même manière. En juillet dernier, nous avions déjà préparé avec Forum Réfugiés une offre d'accueil, mais l'actualité ne nous conduisait pas à en parler comme aujourd'hui." Jean-Paul Bret explique aussi que l'accueil des migrants devra être structuré : "Pour être efficace, il faut dépasser l'acte compassionnel immédiat. Des familles accueillies dans d'autres familles, si elles ne sont pas mises dans un parcours, elles vont être isolées. Il faut leur offrir des perspectives (…) Leur installation n'est qu'une étape. Il y aura un parcours de logement, professionnel."

Jean-Paul Bret revient aussi sur le réveil villeurbannais. Pour lui, le plan de mandat de la métropole marque un "rééquilibrage" d'une métropole qui avait oublié sa commune au détriment d'un "lyonno-centrisme". Un changement qu'il explique par la création de son groupe, distinct de celui du PS, à la métropole : "Gérard Collomb, il faut lui reconnaître sa connaissance des rapports de force. Quand il a besoin de vous, il vous donne davantage de place."

Interrogé sur les difficultés que rencontre Jean-Jack Queyranne avec les socialistes du Rhône en ce démarrage de campagne, le maire PS de Villeurbanne demande la fin des "enfantillages" et appelle les socialistes à se rallier derrière le président sortant du conseil régional.

Les Villeurbannais qui souhaitent s'impliquer dans l'accueil des réfugiés de Syrie et d'Irak peuvent appeler le CCAS de Villeurbanne au 04 78 03 69 00, de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h.
4 commentaires
  1. guidoline - jeu 10 Sep 15 à 11 h 50

    Je ne doute pas de la sincérité et l'humanité de Jean-Paul Bret. Mais c'est bien à Villeurbanne qu'on trouve ce fameux camp rom le long du périph, près de la Doua ? Un lieu qui ne reflète guère la 'tradition d'accueil' villeurbannaise à laquelle il fait allusion.

  2. Loudin 63 - jeu 10 Sep 15 à 14 h 50

    Il a bon coeur ce monsieur mais qui va payer pour ces réfugiés' lui ???.'Il me font rire ces gens au grand coeur du moment que ce n'est pas eux qui paie ils sont généreux .

  3. Robes Pierre - jeu 10 Sep 15 à 15 h 51

    Qu'il s'agisse de l'Europe , de la France, des communes en finalité c'est très drôle ces panneaux,' le département, la région , etc construit pour vous, aménage' ...., celui qui est au bout du porte monnaie vous le connaissez bien , c'est vous.Tellement imbus de leur personne tous ces 'décideurs' oublient finalement qu'ils ne sont que nos représentants, payés par nos deniers ,surtout qu'ils devraient rendre des comptes de gestion en bon père de famille, mais ils aiment tellement leurs noms sur les plaques inaugurales!!

  4. SophieV - ven 11 Sep 15 à 12 h 08

    Pfffttt !! mais qu'il s'occupe donc de sa commune et des Villeurbannais, des quartiers du Tonkin et de St Jean. c'est à pleurer que d'entendre ces phrases creuses toutes faites, alors que l'on attend des actions sur le terrain concernant tous ceux qui sont en attente de logements, de travail et d'accès aux services publics.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut