Visuel Printemps Docks 2018

Gagnez vos invitations pour le Printemps des Docks

Gagnez vos places pour le prochain Printemps des Docks qui se tiendra à la Sucrière du 23 au 25 mars.

La prochaine édition du Printemps des Docks aura lieu du vendredi 23 au dimanche 25 mars à la Sucrière (Lyon 2e/Confluence).

Lyon Capitale, partenaire de l'événement, vous offre des invitations pour participer à ce grand rendez-vous de tous les amoureux de la déco.

ATTENTION, places limitées. Demandez-les par courriel au plus tard le 19 mars à minuit à invitations@lyoncapitale.fr en indiquant vos nom et prénom (invitation pour une personne). Un message de confirmation vous sera envoyé dans les 48 heures.

Entrée valable 3 jours à La Sucrière – 49-50 quai Rambaud, Lyon 2e/Confluence

Gagnez vos invitations pour le Printemps des Docks

Jouez et tentez de remporter vos places pour le prochain Printemps des Docks qui se tiendra à la Sucrière du 1er au 4 avril.

La prochaine édition du Printemps des Docks aura lieu du vendredi 1er au lundi 4 avril prochains à la Sucrière (Lyon 2).

Lyon Capitale, partenaire de l'événement, vous offre des invitations pour participer à ce grand rendez-vous de tous les amoureux de la déco. Pour gagner, il vous suffit de répondre à cette question :

"Quel est le nombre d'exposants présents sur l'événement ?"

Envoyez vite votre réponse à invitations@lyoncapitale.fr, en indiquant vos noms et prénoms. Les 50 premières bonnes réponses seront récompensées. (Invitation pour une personne). Un mail de confirmation vous sera envoyé dans les 48h

Le Printemps des Docks, du vendredi 1er au lundi 4 avril 2016 Vendredi 12h > 22h / Samedi 10h > 20h / Dimanche 10h > 20h / Lundi 10h > 17h

Entrée valable 4 jours :

La Sucrière Lyon Confluence : 49-50 quai Rambaud 69002

à lire également
Cathy Bouvard, aux Subsistances, en octobre 2018 © Tim Douet
Depuis quinze ans à la tête des Subsistances, Cathy Bouvard s’est vu proposer un défi qui ne se refuse pas : les Ateliers Médicis, dont l’ambition est rien de moins que de transformer par la culture la ville de Clichy-sous-Bois et de faire émerger des artistes qui ne soient pas “du sérail”. Une des fondatrices de Lyon Capitale tire donc sa révérence et dresse à cette occasion le bilan d’une ville qui a muté. Avec la crainte qu’elle ne se re-quenellise…
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut