Dix questions sensées à l’insensé Mélenchon

“Posez-moi une question sensée et vous aurez une réponse sensée”, a lancé le sénateur et co-président du Parti de gauche à notre confrère de TLM. Allons-y donc pour dix questions sensées. Que nous serons heureux de poser à Monsieur Mélenchon dans nos studios lors de son prochain passage à Lyon. Lequel peut aussi répondre par courriel. Nous nous engageons à publier ses réponses.

- Quand on se situe à la gauche de la gauche de l’extrême gauche, on se sent plus proche du Parti socialiste ou du Front national ?

- Quand vous écrivez “Qu’ils s’en aillent tous !”, faut-il comprendre “Sauf vous” ?

- Quand on fait partie, comme vous, du système politique français depuis 40 ans, croyez-vous que l’on est crédible si soudainement on le dénonce avec virulence ?

- Quand vous prônez, dans votre programme de “révolution citoyenne”, la rupture “pour de bon avec la logique du système capitaliste et des modèles productivistes”, est-ce à dire que vous souhaitez dès aujourd’hui redistribuer une large partie de votre salaire aux plus démunis ?

- Ça vous fait quoi de toucher l’équivalent de 30 SMIC par mois sans être “productiviste” ni même productif ?

- Pensez-vous que le fait de prononcer le mot “gauche” une fois toutes les trois secondes vous rapproche des Français que vous appelez “les petites gens qui aspirent à une petite vie avec des petits bonheurs” ?

- Avez-vous déjà vu un ouvrier ailleurs que dans une bande-dessinée de Tardi ?

- Avez-vous déjà planté un clou ? Remplacé une roue ? Monté un mur ? Ou vous voyez-vous comme un intellectuel qui compte ?

- Vous qui affirmez que la presse est “une sale corporation voyeuriste et vendeuse de papier”, pourquoi votre blog ressemble-t-il à un programme télé et pourquoi avez-vous participé à Vivement Dimanche chez Drucker ?

- Quand vous dites qu’il n’y a “jamais eu d’invasion chinoise au Tibet” et que “le projet du dalaï-lama est théocratique, autoritaire, ethniciste et dangereux pour la paix”, est-ce de la vraie “fureur” ou du petit “tumulte” ?

Didier Maïsto
Directeur de la publication

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut