89 voitures ont brûlé durant les nuits des 13 et 14 juillet

Près de 90 voitures ont été détruites durant les deux jours de la fête nationale. C'est plus que l'an dernier.

L'Est lyonnais, marqué par des violences urbaines les nuits du 13 et du 14 juillet, fait le bilan des dégâts. 89 voitures ont été brûlées en deux jours, dont 44 dans la nuit de lundi à mardi, selon le Progrès. Le quotidien régional indique que 70 voitures étaient parties en fumée l'an dernier sur le week-end du 14 juillet.

27 interpellations ont été réalisées par les forces de l'ordre sur ces deux jours. 10 d'entre elles concernent des individus âgés de 13 à 17 ans. Les autres ont rarement plus de 20 ans. Caillassages et jets de pétards sur la polices sont les principaux faits qui leur sont reprochés. Des comparutions immédiates ont eu lieu hier, condamnant des accusés au casier judiciaire vierge à des peines de quelques mois de sursis ou sans mandat de dépôt.

Les communes de Givors, Villeurbanne, Vaulx-en-Velin, Rillieux, Décines, Vénissieux et les 4e, 8e et 9e arrondissements de Lyon ont été le théâtre de ces incidents.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut