Michel Barnier
© D.R.

Régionales : Barnier "disponible" pour mener une liste d'union

L'ancien commissaire européen Michel Barnier a fait savoir qu'il était prêt à mener une liste d'union UMP-UDI-Modem, "si la situation politique devait évoluer".

Michel Barnier est toujours disponible pour emmener une liste en Rhône-Alpes Auvergne. C'est en tout cas ce qu'il fait savoir dans un communiqué.

Seulement voilà, l'UMP a officiellement choisi Laurent Wauquiez en tête de pont pour des prochaines élections régionales de décembre 2015. Un choix qui avait rapidement posé problème pour la constitution d'une liste d'union, l'UDI ne souhaitant pas s'associer au secrétaire national de l'UMP, évoquant ses "dérives droitières". Et même si des pourparlers pourraient débuter afin d'accorder les violons entre l'UDI et l'UMP en Rhône-Alpes-Auvergne, les choses sont encore très loin d'être faites.

Wauquiez à la peine avec les grands patrons

A cela il faut rajouter les difficultés rencontrées par Laurent Wauquiez avec les acteurs du monde économique en région. A l'image d'Alain Mérieux : "A Lyon on veut Michel Barnier, pas Laurent Wauquiez. Si c'est lui qui est choisi par la droite, Jean-Jack Queyranne nous va très bien", aurait tonné le grand patron lyonnais auprès d'un haut responsable de l'UMP, selon L'Express.

"Tout le monde ne préfère pas Queyranne à Wauquiez, mais, dans la canopée des grands patrons, c'est comme partout ailleurs, il y a ceux qui donnent le ton et ceux qui mettent leur mouchoir sur leur préférence. Un président de région, ça dure quelques années, , les grandes familles lyonnaises, elles sont là pour plusieurs générations !", explique un autre grand dirigeant lyonnais. L'entourage de Laurent Wauquiez se montre agacé par la petite musique qui s'installe et qui le décrit comme coupé des grands patrons : "toutes les semaines, il rencontre, sans la presse, des grands patrons de la région Rhône-Alpes. Il construit son programme économique avec eux. Le raccourci qui consiste à dire que Michel Barnier a leur préférence est réducteur".

Rassemblement ?

Alors pourquoi ne pas redistribuer complètement les cartes. C'est en tout cas l'idée que semble émettre Michel Barnier qui se dit prêt à mener une liste d'union UMP-UDI-Modem. Mais pour cela, encore faudrait-il que le parti de Nicolas Sarkozy se dédise. "Au moment où nous sommes, je dois prendre acte de la position de l'UMP [de désigner Laurent Wauquiez comme tête de liste - ndlr] L'union de la droite et des formations du centre n'est possible que si l'UMP joue le jeu du rassemblement…", souligne Michel Barnier qui réaffirme sa disponibilité "si la situation politique devait évoluer et si les conditions du grand rassemblement, que souhaitent les citoyens, se trouvent réunies dans les mois à venir."
Un proche du député-maire UMP du Puy-en-Velay préfère retenir du communiqué de Michel Barnier qu'il "prend acte de la nomination de Laurent Wauquiez, c'est la principale information".

3 commentaires
  1. SophieV - mer 6 Mai 15 à 10 h 31

    Wauquiez est trop clivant, trop ambitieux, dis beaucoup de conneries en réagissant à chaud sur l'actualité, à l'instar de Sarkozy. Barnier est un homme de terrain, peu présent dans les médias, qui connait ses dossiers, et a des réseaux puissants à Bruxelles, je comprends que les patrons préfèrent Barnier, c'est le choix pragmatique et intelligent pour les affaires.

  2. Robes Pierre - jeu 7 Mai 15 à 10 h 47

    mon commentaire d'hier constatant le nombre important d'attributions de Barnier à été supprimé, pourtant c'est l'évidence, Wauquier à toute sa place.

  3. kaoetic - sam 6 Juin 15 à 10 h 41

    Wauquiez ah oui celui qui est dur avec les faibles et faible avec les forts! On aime sa grande humanité de grenouille de bénitier ...

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut