benedetti

L'extrême droite honore Pétain à Lyon

Le Forum de la Nation se déroule ce samedi à la Tête d'Or. Le soir, dans un lieu tenu secret, ses invités trinqueront en l'honneur du chef de l'Etat français durant la Collaboration. Le Préfet n'interdit pas la réunion, mais sera "attentif" aux échanges. Il déposera plainte si des propos négationnistes sont tenus.

Nation ()

Les parias du Front national se retrouvent ce week-end à la Tête d'Or, pour le Forum de la Nation, de 10h à 19h. A la droite du parti de Marine Le Pen, ils ne savent plus à quel saint se vouer. Le thème retenu pour cette année - "Les nationalistes et le mouvement national" - augure-t-il du lancement d'une formation nouvelle ?

Présents ce samedi, Yvan Benedetti, Olivier Wyssa et Alexandre Gabriac ont été débarqués du FN cette année. A l'image de la famille nationaliste, ces élus rhonalpins sont déboussolés. "La dédiabolisation mène à la défrontisation. Notre combat n'est pas compatible avec le système", déplore Yvan Benedetti. Olivier Wyssa regrette que le FN ne mette plus en avant son combat contre l'avortement ou sa volonté de supprimer l'impôt sur le revenu et l'ISF. "Je me reconnais dans l'identité chrétienne de la France qui n'est pas née en 1789", ajoute-t-il, hostile à l'orientation "laïciste" de Marine Le Pen. Ce samedi, ils discuteront de la candidature de Carl Lang à la présidentielle - l'ex-élu frontière a fondé "le parti de la France". Ex-secrétaire départemental du FN dans l'Ain, Olivier Wyssa envisage de lancer une initiative en novembre. Exclu pour avoir exécuté un salut nazi, Alexandre Gabriac compte regrouper les jeunes. Et capter des éléments du Front National de la Jeunesse.

Hommage à Pétain, une "très belle figure"

Que l'on ne s'y trompe pas : les participants de ce colloque sont des radicaux de l'extrême droite. Yvan Benedetti est membre de l'Oeuvre Française qu'il a retrouvée après avoir pris ses distances. Ce groupuscule ne cache pas son opposition à la démocratie et sa préférence pour un régime autoritaire. "Nous ne sommes pas attachés à un régime politique mais aux principes d'autorité, du rétablissement des frontières. Les Nations sont au-dessus de l'institution politique", développe l'élu vénissian. Le titre du forum de l'an dernier est de ce point de vue très explicite : "la conquête de l'Etat pour rétablir la France".

benedetti ()

Le soir, un hommage sera rendu à Philippe Pétain, dans un lieu tenu secret. "Le héros de Verdun", précise Yvan Benedetti. Vont-il aussi célébrer Ferdinand Foch ou Joseph Joffre, autres noms de la Première Guerre Mondiale ? Yvan Benedetti en convient : c'est aussi "la très belle figure" du chef de l'Etat français qui est honorée.

pétain ()

"Il a pris des initiatives de restauration d'un pays à un moment de crise grave. Tous les présidents ont honoré sa mémoire jusqu'à François Mitterrand", argue-t-il. Pourrait-il aussi rendre hommage au général De Gaulle, figure de la Résistance à l'occupant ? "Vous ne me verrez jamais célébrer De Gaulle, tranche-t-il. Un fauteur de guerre civile. Il s'est toujours lové dans le drapeau français pour épurer la famille nationaliste et l'armée".

Le Préfet n'interdit pas... mais surveille

Un tel hommage a suscité une levée de boucliers. Le PCF stigmatise des "groupes d'extrême droite ouvertement néo-nazis, d'anciens conseillers régionaux du FN, des phalangistes espagnols, d'anciens SS belges et un aréopage négationniste (…) Lyon ne peut pas accepter qu'au coeur de la ville, Capitale de la Résistance, des nostalgiques du nazisme célèbrent la mémoire de Pétain qui assassina la République". "Contre le retour de la peste brune, il ne suffit plus de s'indigner !", renchérit Collectif 69 de vigilance contre l'extrême droite qui exige l'interdiction de cette réunion, tant de la part de la Ville que de la préfecture.

"C'est une réunion privée dans un lieu privé, réunion qui s'est régulièrement tenue sans trouble à l'ordre public", répond Yvan Benedetti. Le colloque a lieu au restaurant Le Chalet du Parc. Le préfet n'a effectivement pas prononcé cette interdiction. "Il sera attentif à ce qui sera dit. Et il déposera plainte s'il y a dérapage", prévient une collaboratrice. Tout propos négationiste conduira son auteur devant le tribunal.

3 commentaires
  1. Tello - 14 octobre 2011

    Monsieur Fournier, merci de réviser votre orthographe. 'Chalet du Parc', c'est plutôt et selon les règles d'une grammaire bien française : 'Les Chats Laids du Parc'. Voyons.

  2. Sophie_Lyon - 15 octobre 2011

    Quelle honte pour la ville de Lyon !

  3. Tello - 16 octobre 2011

    Vous avez raison Sophie. J'ai pris cette nouvelle sur le ton d'une certaine rigolade. J'avais tort. Les faits relatés par mon grand-père et mon père me reviennent à la mémoire. Vous avez mille fois raison. Quelle honte pour notre ville. Le truc qui m'étonne, c'est le manque de réaction de nos posteurs habituels...

  4. Tello - 18 octobre 2011

    Quatre jours après la publication de l'article, seulement deux réactions sur un tel sujet ? Décidément, certains lecteurs habituellement très virulents pour des broutilles et soit disant 'très lyonnais' sont absents de ce forum. Dommage. La trouille ? Mais de quoi ? Lyonnais ? Sûr ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut