fédé PS présidentielle 2017 premier tour
© Julie Mermet

Contrairement à Solferino, le siège du PS du Rhône ne sera pas vendu

Alors que le siège national du PS, rue de Solferino à Paris, va être vendu – comme l’a annoncé Jean-François Debat, trésorier du parti, ce mardi soir –, ce ne sera pas le cas de la fédération du Rhône, affirme la députée européenne Sylvie Guillaume.

Ce mardi soir, le bureau politique du Parti socialiste a pris la “décision de principe de mettre en vente” son siège historique, rue de Solferino (Paris 7e), a annoncé le trésorier du parti, Jean-François Debat. “C’est dommage et triste symboliquement, mais c’est nécessaire et inéluctable compte tenu de la situation financière du parti”, a commenté la députée européenne Sylvie Guillaume, qui dirige collégialement la fédération PS du Rhône en compagnie des sénateurs Annie Guillemot et Gilbert-Luc Devinaz depuis le départ du PS de David Kimelfeld. Sylvie Guillaume a cependant assuré que la fédération PS du Rhône ne serait “pas vendue”. Des propos confirmés par Jean-François Debat : “Sur le plan national, le parti n’a pas demandé et ne demandera pas aux diverses sections de vendre les fédérations. S’ils le veulent, ils peuvent le faire, mais ce ne sera pas une demande nationale.”

Rétablir le débat avec de nouvelles têtes

Sylvie Guillaume souhaite désormais concentrer son attention sur la reconstruction du parti, qui débutera le 28 septembre par le vote militant de la nouvelle feuille de route du PS. “Beaucoup de militants se posent des questions, il y a des gens qui ont tranché leur appartenance, d’autres qui sont interrogatifs et d’autres qui arrivent, dit-elle. Dans le Rhône, on essaie de rétablir une bonne qualité de débat dans une fédération où le débat a été très atténué ces derniers temps. Le vote du 28 permettra de faire un point précis. L’idée c’est d’avoir un processus sur les contenus et la réflexion.” “Il faudra aussi voir ce qui va se passer au niveau national, où la situation est un peu embourbée”, ajoute l’eurodéputée, qui souhaite “l’émergence de nouvelles têtes parce qu’un débat ne s’anime pas tout seul”. Parmi ces nouvelles têtes, Najat Vallaud-Belkacem, “mais pas que”. “Il y a de jeunes dirigeants qui émergent et qui sont prometteurs. Il ne faut pas que ça soit parisiano-parisien. Personnellement, je prendrai ma part dans ce débat comme je l’ai toujours fait”, promet Sylvie Guillaume.

Déménager pour changer d’ère

Cette reconstruction du parti passe par la vente du siège rue de Solferino, selon Jean-François Debat : “Maintenir Solferino impliquait d’y consacrer la moitié de notre budget total. C’était autant en moins pour l’action politique. Le PS n’est pas là pour être propriétaire immobilier, même d’un immeuble auquel nous sommes attachés. Le PS est là pour proposer un projet et défendre des valeurs à travers diverses actions politiques.” “Il faut que l’on change d’ère et ce changement peut s’incarner dans un autre lieu que celui qui nous a accompagnés depuis trente-cinq ans. C’est un signe pour dire que le futur PS ne sera pas simplement la résurrection de l’ancien”, conclut le chef de file de l’opposition PS au conseil régional aurhalpin.

à lire également
Les socialistes et démocrates de la région demandent une explication à Laurent Wauquiez concernant le choix d’implanter un nouveau lycée à Meyzieu, tandis que le maire de Genas regrette que la communauté de communes de l’Est-Lyonnais n’ait pas été choisie pour implanter le nouveau lycée.
2 commentaires
  1. Kasneh - 22 septembre 2017

    Comme l'avait prédit L'Express en août 2012 'Les Cocus de Hollande' !http://www.lexpress.fr/actualite/politique/les-cocus-de-hollande_1154479.html

  2. Robes Pierre - 22 septembre 2017

    vendre Solférino, d'autant que la majorité des socialistes ont trouvés un nouveau local ...chez la REM.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut