Fête des Lumières 2017 : découvrez les œuvres en vidéo


Par Aurélien Ideale, Florent Deligia
Publié le 07/12/2017  à 08:02
Réagissez

La Fête des Lumières – 8 décembre débute officiellement à Lyon ce jeudi 7 décembre pour s’achever dimanche. Des Terreaux à Saint-Jean, en passant par Bellecour, Lyon Capitale vous propose de découvrir les œuvres en vidéo.

Fête des lumières saint jean ()

Un retour à quatre jours du 7 au 10 décembre, la Fête des Lumières fait briller Lyon de mille feux. Certaines œuvres ont été présentées à la presse dès ce mercredi, découvrez-les en vidéo.

Place des Terreaux - Enoha fait son cinéma de Nathanaëlle Picot

 

Une petite fille revisite certains classiques du cinéma, dans une place des Terreaux transformée en temple du 7e art.

Place Bellecour, Promenons-nous par Tilt

 

La place Bellecour se transforme en jardin de végétaux géants. Louis XIV se fait ainsi jardinier, dissimulant un deuxième jardin, où les pivoines géantes laissent place à des espèces plus insolites. Libérés de la contrainte de la grande roue, qui devenait un gimmick épuisant, Bellecour et le Roi-Soleil rayonnent, un vrai coup de coeur.

Grande poste et le clocher de la Charité, Insert Coin, par Mr.Beam

 

Le clocher de la Charité et la façade de la Poste se font borne d’arcade et le célèbre Pac-Man pourchasse les fantômes sans répit d’une surface à l’autre, jusqu’à ce que le chasseur devienne le chassé, forcé à trouver refuge dans les autres jeux vidéo de l’éditeur Bandai.

Place Sathonay, Spider Circus du Groupe LAPS

 

Le cirque des araignées envahit Lyon et s’impose comme l’OVNI de l’édition 2017. Spider Circus ne plaira pas à tout le monde et encore moins aux arachnophobes, mais s’impose comme une œuvre hypnotique.

Place des Jacobins – Golden Hours de Jacques Rival

 

En 2006, Jacques Rival avait enfermé Louis XIV dans une gigantesque boule de neige, avant d’être obligé par de fortes rafales de vent de le libérer. L’installation était revenue en 2007, marquant durablement les esprits. Dix ans plus tard, Jacques Rival récidive dans le détournement avec une fontaine des Jacobins transformée en horloge sous cloche.

Place de la République, Les Pikooks, de Christophe Martine

 

Les Pikooks, des oiseaux bleus, dansent au-dessus de leurs œufs prêts à éclore. Poésie et ambiance zen, mais surtout une occupation (peu fréquente) de l’espace aérien.

Gare Saint Paul, Odysseus de Flshka Design

 

Résolument arty, Odysseus narre les aventures d’Ulysse façon graffiti sur fond de hip-hop. La gare Saint-Paul, où de nombreux Lyonnais arrivent chaque matin, est le lieu d’un nouveau départ pour le héros grec, vers une odyssée surréaliste teintée d’anachronismes, rappelant que les mythes sont universels.

Cathédrale Saint-Jean, Unisson, d’Helen Eastwood & Laurent Brun

 

Fusion de la musique et de la lumière pour donner vie à la façade de Saint-Jean. Unisson, c’est le grand retour de l’art contemporain à la Fête des Lumières. Une œuvre éphémère, audacieuse, mais qui reste grand public, car n’oubliant pas le dénominateur commun à toute forme d’art : l’émotion.

Théâtre de Fourvière, Balaha, de Damien Fontaine

 

Dans la mythologie hindoue, Balaha est ce cheval volant qui libère des marchands tenus prisonniers par des démons anthropophages. Au théâtre antique de Fourvière, la créature magique fera voyager les spectateurs à travers 40 000 ans de représentations du cheval dans l’art et la culture, des peintures rupestres jusqu’à la statue équestre de Louis XIV. La présence de véritables chevaux devrait faire débat.  

Découvrez le programme en cliquant ici

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (3 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?