Photo Metrologif
Cliché d’une des réalisations de Metrologif

Après les photos, le métro lyonnais illustré en gifs

Le projet Gone Underground, qui s’était déjà signalé le mois dernier en proposant des photos reprenant le nom des stations de métro lyonnaises au pied de la lettre, récidive en utilisant le réseau de transport souterrain à l’aide d’images animées.

Cliché d'une des réalisations de Metrologif, du projet Gone Underground, par François Sola ©www.gone-underground.fr

Cliché d'une des réalisations de Metrologif, du projet Gone Underground, par François Sola ©www.gone-underground.fr

François Sola n'en finit plus d'être inspiré par la vie souterraine lyonnaise. Après ses photos mettant en scène les stations de métro lyonnaises en prenant leur nom au pied de la lettre, l'artiste récidive. C'est toujours le métro lyonnais qu'il représente, mais cette fois-ci à l'aide de gifs, ces images animées construites sur le concept de cinemagraph, une photographie animée d'un simple détail effectuant un mouvement répétitif.

"Le résultat raconte une autre histoire, plus intrigante qu’une simple photo. Ce mélange entre le figé et l’animé perturbe nos sens, cela donne un caractère à la foi effrayant et fascinant !" a expliqué François Sola pour le site Konbini.

©www.gone-underground.fr

©www.gone-underground.fr
©www.gone-underground.fr

©www.gone-underground.fr
©www.gone-underground.fr

©www.gone-underground.fr
©www.gone-underground.fr

©www.gone-underground.fr

Retrouvez l'intégralité des gifs sur le site Internet du projet Gone Underground.

à lire également
Depuis le 29 juin et jusqu’au 2 septembre 2018, l’exposition RE-CYCLAGES s’invite à Lyon, place Antonin Poncet. L’occasion de voir différemment les objets que nous jetons.
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 11 décembre 2014

    Gone Underground... Le tout sponsorisé par le Sytral... . Vachement underground ! lol Non mais sérieux ? C'est de l'info ou de la com ? Les 'réels créatifs' sont dangereux, c'est pour cela que les institutions occupent le terrain avec 'du vide' comme des portes qui s'ouvrent et des enfants qui se balancent... Pourtant l'underground lyonnais existe. Je suis sûr que vous pouvez faire mieux comme article la prochaine fois.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut