T3 au Grand Stade : la cour d’appel confirme l’annulation

Mercredi, la cour administrative d'appel a confirmé l'annulation de la déclaration d'utilité publique relative au prolongement du tramway vers le Grand Stade, annulation déjà prononcée par le tribunal administratif le 10 avril dernier. En cause, le mélange des coûts entre les 600 mètres de rails vers le Grand-Montout et des travaux qui visent à améliorer la cohabitation entre T3 et Rhônexpress.

Le ministère de l'Intérieur a ainsi soutenu que les deux projets sont "distincts, ayant chacun une finalité propre". Mais la cour a observé que les agrandissements de quais à la Part-Dieu, à la Soie et à Meyzieu-ZI "permettent de faire face à l'afflux de spectateurs [de football, ndlr] utilisant cette ligne et de les séparer des autres voyageurs de la ligne T3". "Rien au dossier ne permet d'affirmer qu'un fonctionnement normal et habituel des lignes T3/Rhônexpress justifierait à lui seul la réalisation de l'ensemble de ces infrastructures."

Dans le dossier soumis à la concertation, le Sytral avance un montant de 33,7 millions d'euros pour le prolongement de T3, tandis que les aménagements de voies dans les trois stations coûteraient 19,9 millions, dont une grande partie est imputable à la desserte du complexe sportif. "L'ensemble de cette opération [le prolongement de T3 au Grand Stade, ndlr] a été manifestement sous-évalué", conclut le juge administratif.

à lire également
Jean-Michel Aulas
Alors que les supporters du club lyonnais sont divisés quant aux dernières décisions du président du club, notamment sur la vente du défenseur argentin Emanuel Mammana, Jean-Michel Aulas s’est illustré ce week-end par de nombreuses attaques à l’encontre de fans du club sur son réseau social préféré.
8 commentaires
  1. grandlyonnaise - 28 novembre 2013

    une preuve de plus que ce dossier est rempli de brumes et de mensonges cachés dans une propagande telle que la stasi

  2. carton rouge - 28 novembre 2013

    Les mensonges, les dissimulations, les conflits d'intérêt, les dépenses indues, la propagande, la mauvaise foi des politiques à la botte, les erreurs économiques, la compromission des élus, les crédules électeurs inconscients... seront dévoilés de coulées en coulées Mais il sera trop tard. A MOINS QUE !

  3. carton rouge - 28 novembre 2013

    Ce sont les 'coulées de béton' autour des ferraillages sur le stade de la grande imposture.

  4. Sabine34 - 28 novembre 2013

    Un projet inutile à plus de 50 millions d'euros.... la mairie devrait plutôt se concentrer sur la construction de logement, ça serait plus utile pour les personnes en difficulté.

  5. lyonnais - 28 novembre 2013

    Monsieur le sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb. Année 2008...

  6. rémi - 28 novembre 2013

    On attend avec impatience les arguments de Freddo...à moins qu'il nous fasse une berlusconnade et qu'il considère que les juges sont tous d'affreux 'bobogauchos'...

  7. grandlyonnaise - 28 novembre 2013

    c'est la politique du fait accompli le RIVALTA ce soir à la télé disant 'on continue les travaux' alors que la justice française les a déclarés illégaux .... incroyable, comment que l'on respecte de tels personnages ? Il veut aller au Conseil d'Etat ? on le connait bien là haut ce 'petit' bonhomme - pour mémoire :http://www.lyoncapitale.fr/Journal/univers/Politique/Sytral/Rivalta-perd-en-Conseil-d-Etat-fin-de-six-ans-de-proceduresHeureusement qu'il existe des citoyens vigilants

  8. grandlyonnaise - 28 novembre 2013

    c'est la politique du fait accompli le RIVALTA ce soir à la télé disant 'on continue les travaux' alors que la justice française les a déclarés illégaux .... incroyable, comment peut on respecter des Elus si peu respectables ?Il veut aller au Conseil d'Etat ? on le connait bien là haut ce 'petit' bonhomme - pour mémoire :http://www.lyoncapitale.fr/Journal/univers/Politique/Sytral/Rivalta-perd-en-Conseil-d-Etat-fin-de-six-ans-de-proceduresCITOYENS, restez vigilants, on vous ment

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut