T3 au Grand Stade : la cour d’appel confirme l’annulation

Mercredi, la cour administrative d'appel a confirmé l'annulation de la déclaration d'utilité publique relative au prolongement du tramway vers le Grand Stade, annulation déjà prononcée par le tribunal administratif le 10 avril dernier. En cause, le mélange des coûts entre les 600 mètres de rails vers le Grand-Montout et des travaux qui visent à améliorer la cohabitation entre T3 et Rhônexpress.

Le ministère de l'Intérieur a ainsi soutenu que les deux projets sont "distincts, ayant chacun une finalité propre". Mais la cour a observé que les agrandissements de quais à la Part-Dieu, à la Soie et à Meyzieu-ZI "permettent de faire face à l'afflux de spectateurs [de football, ndlr] utilisant cette ligne et de les séparer des autres voyageurs de la ligne T3". "Rien au dossier ne permet d'affirmer qu'un fonctionnement normal et habituel des lignes T3/Rhônexpress justifierait à lui seul la réalisation de l'ensemble de ces infrastructures."

Dans le dossier soumis à la concertation, le Sytral avance un montant de 33,7 millions d'euros pour le prolongement de T3, tandis que les aménagements de voies dans les trois stations coûteraient 19,9 millions, dont une grande partie est imputable à la desserte du complexe sportif. "L'ensemble de cette opération [le prolongement de T3 au Grand Stade, ndlr] a été manifestement sous-évalué", conclut le juge administratif.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut