Brûler 50kg d'herbes pollue autant que 3 mois de chauffage

Air Rhône-Alpes lance une campagne pour pousser les Rhonalpins à ne plus brûler leurs déchets verts mais à les déposer à la déchetterie.

Dans la séries idées reçues : "brûler ses végétaux dans son jardins est un geste sans conséquence". FAUX ! Outre le fait que cette pratique soit interdite, la gêne pour le voisinage et les risques d'incendie, bruler 50Kg de déchets verts dans son jardin pollue autant que 3 mois de chauffage dans une maison équipée de chaudière au fuel.

La comparaison donnée par Air Rhône-Alpes est impressionnante. Selon l'organisme chargé de vérifier la qualité de l'air dans la région, la réduction du brulage domestique pourrait contribuer pour une part non-négligeable à la diminution de concentration des particules. Rhône-Alpes fait en effet partie des territoires engagés dans un contentieux avec la Commission européenne pour non respect de la réglementation sur la qualité de l'air concernant les particules fines. En plus des particules, l'activité de brulage des végétaux permet la libération dans l'air de composés cancérigènes comme le benzène.

Air Rhône-Alpes encourage donc chacun a privilégier la dépose des déchets végétaux dans les déchetteries. Car même s'il faut prendre la voiture pour s'y rendre, la démarche sera toujours plus écologique : brûler 50kg de déchets verts pollue autant que rouler 18 400 km dans une voiture essence récente.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut