Privé de crèche de Noël, Wauquiez organise une expo de santonniers


Par Antoine Sillières
Publié le 03/12/2017  à 16:02
2 réactions

La crèche installée par Laurent Wauquiez dans l'hôtel de Région en décembre dernier a été jugée illégale par le Conseil d'Etat, début octobre. Une décision qui avait suscité l'indignation de l'exécutif régional, visiblement tenté de la contourner.

Laurent Wauquiez
©Tim Douet
Laurent Wauquiez

"Une négation de nos racines". Courroucé par la décision du Conseil d'Etat lui interdisant l'installation d'une crèche de Noël dans son hôtel de région, Laurent Wauquiez n'avait pas de mots assez durs pour critiquer, début octobre, "ce jugement coupé de la réalité de notre pays", "ce renoncement à nos traditions". Se basant sur la loi de 1905 et le principe de laïcité, le Conseil d’Etat avait tranché contre l'installation de crèches dans tout bâtiment public"sauf si des circonstances particulières montrent que cette installation présente un caractère culturel, artistique ou festif". Et précisé que "la fabrication de santons par des artisans locaux (soulignée par Laurent Wauquiez, NdlR) ne suffit pas à démontrer le caractère artistique".

Deux mois plus tard, le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes semble vouloir contourner cette interdiction. Son équipe annonçait ainsi vendredi soir par voie de communiqué le "lancement de l'exposition Métiers d’arts et traditions populaires", ce lundi 4 décembre. Exposition invitant à "découvrir le travail des artisans santonniers de notre région"Cette passion récente de Laurent Wauquiez pour l'artisanat d'art des maîtres santonniers ressemble surtout à un bon moyen de déplacer le curseur, du cultuel (la crèche et son message religieux) vers le culturel (les santons et leur fabrication artisanale).

Une crèche à Lyon mais pas à Marseille

D'autant que d'un point de vue géographique, l'entêtement de Laurent Wauquiez pour cette "tradition régionale" a de quoi étonner. Car "l'héritage culturel" santonnier est avant tout provençal. Et s'il est vrai que la crèche de Grignan - commune drômoise limitrophe du Vaucluse – ou de Vassieux-en-Vercors sont remarquables, et qu'une petite partie de la Drôme méridionale – et provençale justement - est marquée par cette tradition ; le savoir-faire santonnier comme ses artisans se concentrent essentiellement entre le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône. En région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (PACA) donc.

Région PACA où, pourtant, le président de région, Christian Estrosi, n'avait pas installé de crèche l'an passé. Cela malgré une tradition bien plus prégnante, on l'a dit, et la pression de Marion Maréchal Le Pen, soutenue par un FN autrement plus implanté.

  • Actuellement 4 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3.8/5 (6 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
2 commentaires

Je crois qu'on a vraiment le pire des bouffons comme président de région. Il a rien d'autre à faire ?

Signaler un abus | le 04/12/2017  à 08:30 | Posté par  nico-yzfr6  

En fait, il pique less santons de PACA pour faire la nique à Estrosi

Signaler un abus | le 09/12/2017  à 09:31 | Posté par  FEFI  
(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?