Partenariat Région / chasseurs : Wauquiez taxé de clientélisme


Par Mathilde Régis
Publié le 20/09/2016  à 09:23
1 réaction

Ce jeudi à l'assemblée plénière du conseil régional, le partenariat entre la région et la fédération régionale des chasseurs sera présenté et soumis au vote. Pour Jean-François Débat, président du groupe d'opposition, ce partenariat de 3 millions d'euros correspond à "s'offrir des avantages personnels et les faveurs d'une clientèle".

Jean-François Debat©RobinFavier-2 ()

Sur trois ans, près de 3 millions d'euros seront versés à la Fédération Régionale des Chasseurs (FRC) afin de réaliser les missions d'application du schéma régional de cohérence écologique. Un montant "excessif" pour Jean-François Débat, président du groupe socialiste, démocrate, écologiste et apparentés au Conseil régional Auvergne Rhône-Alpes, en particulier en comparaison aux montants "beaucoup plus modestes attribués à d'autres associations régionales, et qui sont aujourd'hui impitoyablement rognés ou supprimés." Le président du groupe d'opposition rappelle notamment dans un communiqué la réduction de 50% de subvention régionale souhaitée par Laurent Wauquiez à la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (FRAPNA) en 2016. Des décisions qui selon lui révèle une "volonté d'opposer inutilement les différents acteurs reconnus qui interviennent pour la préservation de la biodiversité".

"Il cherche à s'acheter les faveurs des 119 000 chasseurs de la Région"

Pour Jean-François Débat, Laurent Wauquiez serait dans une logique "purement clientéliste": "il cherche à s'acheter les faveurs des 119 000 chasseurs de la Région et il s'offre sur le dos du contribuable un accès à leur fichier pour pouvoir communiquer avec eux directement à 8 mois de la présidentielle", considère-t-il. Il poursuit en soulignant des "avantages personnels" induit par ce partenariat qui comprend le fait que deux représentants de la Région seront invités aux manifestations payantes organisées par la FRC. "Il s'offre deux cartes permanentes pour toutes les chasses privées dans le Région et un droit de tirage illimité pour inviter qui il veut aux frais de la Région. Voilà à quoi sert l'argent public pour celui qui fait en permanence des leçons de morale et qui fait adopter le même jour une charte d'éthique en assemblée plénière." Le vice-président du conseil régional, Philippe Meunier, également délégué à la chasse et à la pêche, expliquait autrement ce partenariat"Il y a deux façons de voir la ruralité, la préservation de la biodiversité, l’aménagement du territoire : soit on le voit du côté des bobos des villes, soit on discute avec les acteurs du monde rural qui connaissent le territoire parce qu’ils le pratiquent tous les jours et tous les week-ends lorsqu’ils chassent". Le débat de jeudi promet d'être animé. 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (7 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
1 commentaire

les contacter comme il l'a fait pour les régionales via les chambres d'agriculture!

Signaler un abus | le 20/09/2016  à 13:22 | Posté par  FEFI  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.