À Lyon, la France insoumise veut maintenir la dynamique de Mélenchon


Par Justin Boche
Publié le 11/04/2017  à 10:05
10 réactions

Candidat à la plus forte dynamique sondagière, Jean-Luc Mélenchon a le vent en poupe à deux semaines du premier tour de l’élection présidentielle. Lundi soir, près de 250 personnes ont participé à la réunion publique de la France Insoumise, salle Jean-Couty, à Gorge-de-Loup (Lyon 9e).

Réunion publique de la France insoumise dans le 9e arrondissement
© Lyon Capitale
Réunion publique de la France insoumise dans le 9e arrondissement

Les "pizzas et bières insoumises" étaient de sortie, salle Jean-Couty, ce lundi soir, pour la réunion publique organisée par Elliott Aubin, candidat du mouvement pour les législatives dans la 1re circonscription du Rhône. Raquel Garrido, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, était venue maintenir la dynamique du candidat de la France Insoumise.

"Gérard Collomb a tracté pour Emmanuel Macron sur les berges du Rhône ce dimanche, Benoît Hamon est à Lyon ce mardi et François Fillon sera aussi dans les parages mercredi. C’est pour ça que l’on a planifié cet événement sur la VIe République avec Raquel aujourd’hui", explique Elliott Aubin.

Débats constitutionnels façon “Nuit debout”

La réunion avait un double objectif : capitaliser sur la dynamique de Jean-Luc Mélenchon et faire débattre des groupes de travail (appelés "ruches") autour de grands thèmes comme “la République laïque”, “les droits nouveaux”, “l’inscription de la règle verte dans la Constitution”, “le droit à Internet”, etc. Une façon de faire qui préfigure le fonctionnement de l'assemblée constituante que veut mettre en place le candidat de la France Insoumise et qui n'est pas sans rappeler le mouvement "Nuit debout". "C'est volontaire", indique Raquel Garrido. "C'est une méthode collaborative que l'on essaie de renouveler dans ce genre de réunion. Chacun va débattre", poursuit Elliott Aubin.

Avec près de 250 participants, la soirée est un succès pour les organisateurs. "C'est la première fois qu'il y a autant de monde pour ce genre d’événement", se réjouit l'un d'eux. "On a tracté dans les boîtes aux lettres toute la journée. Visiblement ça a marché parce qu'il y a pas mal de nouvelles têtes", se félicite le candidat aux législatives.

"L'idée, c'est de libérer la parole sur des questions qui, parce qu'elles sont constitutionnelles, peuvent paraître inaccessibles. On a tous été élevés avec l'idée qu'il ne faut pas toucher à la Constitution, mais le moment est venu de le faire parce que la monarchie présidentielle est devenue illégitime et insupportable. L'absence de consentement dans les institutions génère de la tension, du chaos et du déséquilibre. Il faut passer de l'ère de la défiance à celle du contrôle citoyen", renchérit Raquel Garrido.

Mélenchon candidat des sondages ?

Pourtant, Jean-Luc Mélenchon proposait déjà la création d'une VIe république en 2012, mais il n'avait pas réussi à se qualifier pour le second tour. Question de timing, d’après sa porte-parole : "La mort de la Ve n'était pas intégrée. Aujourd'hui, en 2017, c'est tout l'inverse. Les gens savent que la monarchie présidentielle est terminée."

Bien que technique, ce discours sur le changement d’institutions semble trouver son public, au vu de l'affluence du soir et de la progression dans les enquêtes d’opinion du candidat de la France Insoumise. Jean-Luc Mélenchon, le candidat des sondages ? De quoi faire bondir ce dernier, qui les a toujours fustigés. Pareil pour Raquel Garrido et Elliott Aubin. "Ce n'est pas parce que Jean-Luc Mélenchon est fort dans les sondages en ce moment qu'il faut changer d'avis sur eux. Les sondages sont une atteinte directe à notre liberté politique", s'emporte Mme Garrido.

“Les derniers députés de la Ve République”

Les deux membres de la France Insoumise préfèrent parler de la modification des comportements à leur encontre : "L'attitude des gens a changé de façon fulgurante" depuis le premier débat avec les cinq "gros" candidats sur TF1. "Les gens nous parlent beaucoup de son [Jean-Luc Mélenchon] côté rassurant. Lui-même a changé son rapport aux médias, notamment avec la création de sa chaîne YouTube, ce qui lui permet d'être plus pédagogue", estime la porte-parole du candidat.

Une dynamique que le mouvement veut transformer sur le terrain, pour la présidentielle puis les législatives. Mais, si la soirée était organisée par le candidat aux législatives dans la 1re circonscription du Rhône, pas question de personnifier l’élection pour Raquel Garrido : "La stratégie pour l'élection législative, c'est de porter le programme “L'avenir en commun”. Les candidats de la France Insoumise acceptent le principe de leur propre révocabilité." Les électeurs "voteront pour les derniers députés de la Ve République", conclut la porte-parole.

 

  • Actuellement 4 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4/5 (8 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
10 commentaires

.
Vivement la réelle suite sereine et non une fausse démocratie directe façon Mélanchon qui s'impose en candidat.
Et la suite est "post-monétaire".
.
PS/ pour tous ceux qui seront déprimés au soir des élections, n'hésitez pas à prendre le temps de réfléchir aux fondamentaux, ça nous évitera de perdre des forces dans des combats de Sisyphe.
.

Signaler un abus | le 11/04/2017  à 12:29 | Posté par  Abolition_de_la_monnaie  

JL Mélenchon l'homme qui a redonné espoir aux travailleurs que certains tentent de démotiver,( le vote est inutile) !!l'heure d'un grand mouvement de salut public est arrivé , ne nous laissons plus manipuler par ceux qui ont les mains dans le pot de confiture, bien secondés il est vrai par les pros de la politique qui ont tirés les ficelles depuis toujours . Un nouveau système où le peuple décide ce qui est bien pour lui, à la possibilité de révoquer les parjures, composé d'élus qui savent que leur mandat ne ressemblera pas à la multiplication des pains , tu fais 2 mandats, tu laisse la place, où la moitié sera directement issue du peuple , chacun pourra être représenté, où les décisions des indéboulonnables n'auront plus cours. JL Mélenchon l'a annoncé le système en route il se retire.

Signaler un abus | le 11/04/2017  à 18:38 | Posté par  Robes Pierre  

@ Robes Pierre :
ce n'est pas vous qui défendez la future A45 et le contournement Ouest en crachant sur l'avis des populations locales ?
:o)

Effectivement, il est temps de ne plus croire aux promesses et d'instaurer une démocratie directe réelle.

Signaler un abus | le 11/04/2017  à 19:31 | Posté par  Abolition_de_la_monnaie  

Je ne crache contrairement à toi sur personne, on peut adhérer à un projet sans en être esclave, la gouvernance de JLM ne prévoit pas que chaque citoyen doive se comporter en membre servile,c'est ce qui fait la richesse de ses soutiens, les populations ont été consultées la majorité à tranchée, le projet que le président de région élu avait clairement annoncé avant la consultation, mais dans ce cas aussi on n'est pas forcé de soutenir toutes les idées. je te suggère de t'occuper de ton projet ubuesque d’abolition de la monnaie, en attaquant JLM tu nous dévoiles tes véritables attaches.

Signaler un abus | le 11/04/2017  à 23:42 | Posté par  Robes Pierre  

Défendre le COL, c'est défendre l'intérêt général, et non quelques petits intérêts particuliers...
Proposer l'abolition de la monnaie, c'est le meilleur moyen de ne rien changer ...c'est donc se rendre complice des puissants du moment.
Le vote utile aujourd'hui, c'est Jean-Luc Mélenchon!

Signaler un abus | le 12/04/2017  à 08:09 | Posté par  Jean Jaurès  

Défendre l'A45 est une affaire de bon sens, c'est le prolongement naturel de L'A450, aujourd'hui empruntée par des milliers de travailleurs, qui bouchonnent quotidiennement source de pollution supplémentaire elle a été approuvée par l'élection du président de région qui l'avait mis dans son programme , elle va faire disparaitre le bouchon perpétuel de Vourles, améliorer la circulation de l'A47 il serait bon de prévoir à Vourles, un immense parking d'auto-voiturage, une station arrivée/départ de bus. Pour les éternels anti tout l'arrivée à Pierre Bénite nécessite la construction du pont parallèle au barrage, initialement prévu , jamais construit. il faut cesser d'accorder crédit à ceux qui contestent , les élus ont la légitimité pour décider.

Signaler un abus | le 12/04/2017  à 10:03 | Posté par  Robes Pierre  

Mélenchon a été créé par le Système pour avoir un Le Pen de gauche dans son jeu. Il sera démasqué quand il va appeler à voter Macron face à Le Pen au 2nd tour alors que 80% de son programme est recopié sur celui du FN.

Signaler un abus | le 12/04/2017  à 10:15 | Posté par  inesP  

ce qui est certain, c'est qu'il y a bien une action très lourde , répétitive et incessente d'entreprises privées payées par melenchon pour bourrer les réseaux sociaux et les sites internet de like, de buzz et de commentaires, très au delà de la réalité de la popularité du mandarin ex communiste. Du reste , tous les candidats extrémistes ou semi extrémistes achètent massivement des buzz et des like; En tout cas , dès qu'ils en ont les moyens (et oui, il vaut mieux avoir des centaines de milliers d'euros en caisse comme melenchon ou plus fort LePen via les mais russes, pour se payer les centaines de smicards qui likent à tour de bras )

Signaler un abus | le 12/04/2017  à 12:07 | Posté par  turlututu  

turututu, :::Pour tes affirmations diffamatoire, quelles preuves est tu en mesure d'apporter, ceci ressemble étrangement aux affirmations attribuant l'incendie du Reichstag en 1933 qui a permis à Hitler de faire arrêter les communistes.Sans preuve tangible ceci devient de la diffamation, c'est puni par la loi petit cerveau.

Signaler un abus | le 12/04/2017  à 18:39 | Posté par  Robes Pierre  

@inesP

"Mélenchon créé par le système...", as-tu écrit . Sans rire je suppose.

Tu signes inesP. Ineptie eût été plus judicieux.

Signaler un abus | le 12/04/2017  à 21:10 | Posté par  Gérard Eloi  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.