Macron à Lyon : répétition et levée de fonds avant son grand meeting


Par Paul Terra
Publié le 03/02/2017  à 15:09
2 réactions

Emmanuel Macron tient ce samedi 4 février, au palais des Sports de Gerland, son meeting de lancement de campagne présidentielle. Présent à Lyon dès ce vendredi après-midi, il a prévu une journée studieuse : répétition et collecte de fonds.

Emmanuel Macron avec Gérard Collomb, sur le site d’Arkema à Pierre-Bénite (banlieue lyonnaise), le 2 juin 2016 © Tim Douet
© Tim Douet
Emmanuel Macron avec Gérard Collomb, à Pierre-Bénite, le 2 juin 2016.

Pour les “marcheurs” lyonnais, le grand moment approche. C'est à Lyon, ville de son plus ardent soutien, Gérard Collomb, qu'Emmanuel Macron a décidé de lancer officiellement sa campagne pour l’élection présidentielle de 2017. Au palais des sports de Gerland, il s'adressera à 8 000 personnes.

Les responsables locaux d'En Marche attendent beaucoup plus de curieux et réfléchissent actuellement à des "espaces de débordement". Pour accueillir le surplus de spectateurs, ils envisagent de déployer des écrans géants sur le parvis du palais des sports. Les organisateurs ont même été jusqu'à avancer le chiffre de 17 000 participants auprès de la préfecture.

Répétition grandeur nature

Ce meeting du 4 février sera quasiment la seule intervention publique d'Emmanuel Macron durant son séjour à Lyon. Hormis une visite au centre Léon-Bérard, samedi matin, pour la Journée mondiale de lutte contre le cancer, l'ancien ministre de l'Economie de François Hollande n'a pas prévu d'opération de terrain.

"Le candidat va s'adresser à 10 000 personnes demain [samedi]. Cela nécessite beaucoup de concentration. Il lui faut aussi repérer les lieux et les dispositifs particuliers du meeting", explique-t-on dans son entourage. L'après-midi de vendredi sera ainsi consacré à un filage, une répétition générale du meeting.

Préparation du meeting d’Emmanuel Macron, au palais des Sports de Gerland, le 3 février 2017 © Tim Douet
© Tim Douet
Préparation du meeting d’Emmanuel Macron, au palais des Sports de Gerland.

"Il y aura un avant et un après 4 février dans la vie politique, promet Bruno Bonnell, référent d'En Marche à Lyon. Ce meeting, ce sera du jamais vu. Déjà par le volume de personnes qui vont y assister. Dans la scénographie et le contenu, il y aura aussi un avant et après."

Pendant qu'Emmanuel Macron se prépare au palais des sports de Gerland, son épouse Brigitte visite en compagnie de Caroline Collomb l'exposition Matisse au musée des Beaux-Arts.

Soirée business

La soirée est réservée, d'après les collaborateurs d'Emmanuel Macron, à un dîner avec son équipe. Un repas qui sera élargi aux mécènes d'En Marche. Ils seront une centaine à se réunir dans un restaurant de Lyon pour écouter et échanger avec des personnalités de la société civile et des chefs d'entreprise.

"Ce sera un moment convivial où des personnes viennent soutenir En Marche et passer quelques minutes avec Emmanuel Macron. Mais, dans une levée de fonds, les gens ne viennent pas avec leur chéquier. Ce sont des personnes qui ont déjà pu donner ou qui vont le faire", précise Bruno Bonnell. Pour son équipe de campagne, il s'agit seulement "d'un dîner élargi".

 

–––

Pour suivre le meeting d’Emmanuel Macron à Lyon, le LIVE de LYON CAPITALE :

  • Actuellement 3 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3.2/5 (9 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
2 commentaires

Affiche sur les panneaux municipaux de mairies de ma Métropole?Business
Où son les cars pour y aller?

Signaler un abus | le 03/02/2017  à 16:28 | Posté par  FEFI  

M. papier glacé a besoin de "répéter", avant de collecter des fonds...

1) Répéter...Pour dire avec conviction que la pochette surprise de son programme sera ouverte début mars si TVB ? Qu'en attendant, faut se contenter des "éléments programmatiques intéressants", "qu'il égrène", un peu comme Fillon son chapelet ? (Egrèner des éléments..., c'est ce qui a séduit Sécheresse, qui a avoué ça sans rire sur Lyon Cap, article du 26/1, "De nouveaux socialistes...", par Paul Terra).

2) Collecter des fonds...!!! Curieux de devoir solliciter le public quand on vient de chez Rothschild. Plus rien, sauf une crise de manque de liquidités en préparation, dans les caisses de Rothschild ? Allo, M. l'économiste ami de DSK : faut prévenir les gens quand y'a menace financière, au lieu d'égrèner niaisement

Signaler un abus | le 03/02/2017  à 16:39 | Posté par  Gérard Eloi  
(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?